La fin de ton monde

« Vous ne m’avez pas crue, vous m’aurez cuite ». Cette blague à propos de Jeanne D’arc s’exprimant sur le bucher avant de périr peut aussi s’appliquer à la terre sur laquelle nous vivons. De nombreux écologistes et associations de défense de la terre et de l’environnement alertent depuis 50 ans avec à sa tête René Dumont qui, un verre d’eau à la main, déclarait que cette ressource allait devenir rare et qu’il fallait choisir « l’utopie ou la mort » (titre de son célèbre ouvrage). Mon cher René, nous y sommes!

Depuis un demi siècle, l’humain, enfin l’humain bête, se laisse gouverner par des « hommes » encore plus bêtes que lui. Ces dirigeants ou « responsables » continuent de répondre aux exigences des plus puissants car c’est eux qui les mettent en place. Médias, usines, banques : tout leur appartient. L’important, c’est de faire du cash et de s’acheter son p’tit Falcon et son Yacht de 50 mètres, frimer en costard et caviard dans des palaces avec des poules de luxe.

Ok, jetstar, ça c’est ton monde, ton imaginaire. Et comme ça te suffit pas Elon, tu prévois de t’envoyer en l’air sur Mars (ou Jupiter :). No limit à l’égo, mon pote. En fait, je pense que tu es malade, « complètement malade comme quand ta mère sortait le soir et qu’elle te laissait seul avec ton désespoir »* :). (Tu peux chanter si tu veux).

Bon, maintenant, tu vas me regarder, nous regarder droit dans les yeux parce que ton monde n’est pas à toi mais à tout le monde. Je suis pas clair?

Regarde dans quel merdier tu nous as mis en pronant la conso à outrance. Ce n’est pas tes autos qui roulent sans pilote et presque sans bruit qui vont résoudre le problème du changement climatique. Ça, c’est ton imaginaire de petit garçon qui as mal grandi, qui veut une plus belle toto que son papa ou son voisin.

Ton monde est fini parce que tu vois, là on est dans le grill. Tout va s’effondrer guy. Pas la planète, ni la nature, ni l’océan, ni les montagnes. Tout ça va rester. Et si nous les humains nous voulons pouvoir continuer à vivre là dessus, c’est possible, à condition de te squeezer. Tu me rigoles au nez parce que tu peux nous écraser avec ton pouvoir, ta puissance! Ouais, j’y crois pas une seconde parce que toi et tes potes, vous êtes vraiment pas nombreux et que clairement vous ne ferez pas le poids face à la masse citoyenne qui va se lever et vous mettre un bon gong dans la face et vous envoyer, tel Obélix (avec ou sans potion magique) vers Mars (ou Jupiter). Et même une dictature avec des gros policiers, ça marchera pas. Tu sais pourquoi?

Parce que la réalité va nous rattraper, nous faire sortir de ton imaginaire. Genre, ya pu d’eau, de légumes, d’animaux. Adieu vaches, cochons (même Pigraï le pauvre), maïs, haricots verts,…

Je pense que tu connais cette citation. Non! C’est normal vu que tu as sans arrêt le nez sur les graphiques boursiers de ton écran…

Quand le dernier arbre aura été abattu, quand la dernière rivière aura été empoisonnée, quand le dernier poisson aura été péché, alors enfin nous saurons que l’argent ne se mange pas. Proverbe abénaki

Pleure pas John à chapeau de cowboy. Tout ce que tu as construit va s’écrouler. Tout simplement parce que une ville de verre, de béton et d’acier de 100 mètres et plus de hauteur avec parkings et goudron ça nourri pas son monde. Pas plus que tes milliers d’hectares d’agri intensive. Ça va cramer ton bazar, ça commence déjà…

Non, franchement lâche la barre, t’es plus capable. Laisse nous faire. Nous, c’est qui?

Des gens simples, pragmatiques et sachants qui ont en commun la passion de la terre, des plantes, des animaux et de l’humain. Ce sont des femmes et des hommes qui ont les pieds sur… terre, pas sur la planète rouge. Leur truc à eux, c’est de nourrir sainement les gens (le ventre et la tête), de continuer à boire de l’eau pure (mais aussi de l’eau transformée en vin;), de maintenir un air sain. Ils, elles aiment rire, faire de la bonne cuisine ou l’amour, voire les deux en même temps.

Leurs connaissances en biologie, en véritable écologie, en agronomie, en humanité et j’en passe vont nous être VRAIMENT UTILES car la NATURE est la plus forte. Tu en doutes? Ok, alors va te prendre une grosse vague en mer ou une avalanche et tu comprendras, enfin non, tu seras mort. C’est donc tout le bien que je te souhaites :).

Nous allons nous RECONNECTER à la REALITÉ, la VRAIE, celle qui nous relie à la nature et à notre nature profonde. Nous allons nous déconnecter de ton bazar marchand, de tes graphiques et statistiques. Et, franchement, tu pourrais peut-être, toi aussi, prendre goût à notre NOUVEAU MONDE AVENIR…

Alan Mabden

4 commentaires

  1. Merci.
    C’est tout à fait ce que je ressens.
    Nous devons tous travailler à déconstruire notre égo.
    Le dépouiller de son désir de pouvoir individuel.
    « Être en capacité » devrait toujours être suivi des questions:
    -De quoi/pour qui/comment ?
    La réponse devrait être pondérée collectivement.
    Sur le bon sens collectif paradoxalement j’y crois bien qu’à y regarder copain après copain, amis après amis ,la balance serait plus du côté du déni et de l’égoïsme.

    Penser qu’on est plus malin que les autres parce qu’on s’autorise à ne pas considérer les coûts imposés au collectif semble être un crédo très pratiqué.

    Aimé par 1 personne

    1. Merci pour commentaire très intéressant. Je crois que le retour au collectif va s’imposer face au défi de réalité. Je pense que cela n’enlève pas l’expression du désir et de la réalisation individuelle. Il faudra juste les déplacer de moins de matériel et d’artifices à plus d’échange et de concret.
      Bonne journée à vous.
      Alan

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s