Lettre à Démocratie / Alan Mabden

Chère Démocratie,

Il y a bien longtemps que nous sommes amis

Et j’éprouve l’URGENCE, le temps d’un écrit

De te rappeler l’importance des actes

De l’honneur de respecter notre pacte

Je viens te faire part de mes inquiétudes

Sur ton glissement vers de facheuses attitudes.

Entre véritables amis on peux tout se dire, n’est-ce-pas?

Même si j’ai l’impression de ne plus être écouté de toi

Que tu deviens sans foi, ni loi

Que tu n’en fais qu’à ta tête, que tu t’éloignes à grands pas

Depuis que tu niches au paradis fiscal

Que tu te nourris de cadastral

Tu as perdu la simplicité d’antan

J’ai l’impression que tu fais semblant

En cotoyant certains milieux

Tu ne fais plus que des furieux

Tu ne connais plus les ouvriers, les employés,

Les gens abimés, les modestes retraités

La dure vie des marins, des paysans

Les « petits » artisans et commerçants

Les soldats du soin et de la protection

Les amoureux de l’éducation

Tu ignores les pourquoi, les comment

Des pauvres de la rue, des migrants, des réfugiés

Tu ne comprends pas pourquoi on descend

Tu n’écoutes plus leurs cris, ne reconnais plus leur valeur

Tu as perdu contact avec l’humanité

La vraie foi et l’honneur

Toujours sur ton piédestal

Tu en oublie le terrain, le champ, l’hôpital

L’atelier, le chantier, la cuisine

L’école, le bureau, l’usine,

Sauf au moment des élections

Ou, tel un animal sorti d’hibernation

Tu réapparais avec ce sourire flou

Tes poignées de main et tes bisous

Mais plus personne ne t’écoute

Car tes mots compliqués, alambiqués

Nous plongent dans le doute

Ta bouche sort des chiffres, des maths

Tu nous manipules par tes médias et tes stats

Comme un seigneur d’autrefois avec son latin

Façonnait par son langage notre destin

Pour assoir son pouvoir avec arrogance

Pour nous prendre nos terres

Nous plonger dans le précaire

Maintenir notre ignorance, nous tenir à distance

Jugement expéditif pour nous faire taire

Te souviens tu de leurs brimades

Te rappelles tu de tes débuts sur les barricades

Ou tu fustigeais le roi et sa cour, leurs privilèges

Leur chateau de Versailles

Leur canons et leur mitraille

Leur couverts en argent, leurs cortèges

Leurs carosses et leurs faux semblants

Leur manque d’humanité

Rappelle-toi

Leurs cruautés

Rappelle-toi

Leurs guerres

Les jeunes soldats à terre

Cet ancien monde

Que l’on nommait Aristocratie

Ce nouveau monde

Se nomme aujourd’hui Oligarchie

Il te faconne et nous trahit

Faisant de toi une marionette

Avec gendarmes et guignols

Avec son armée de trolls

Derrière le rideau aux manettes

Tu ne diriges plus le navire

Comme un capitaine en délire

Sans carte ni boussole

La tête noyée dans le formol

Laches la barre!

Laisses nous manœuvrer!

Laisses l’enfant, la femme, l’humain nous guider

Vers le phare

Eux seuls connaissent nos besoins

Oublie tes habits de pingouin

Fini ce monde de requins

Oublié les jets et les mondains

Reviens sur TERRE!

Il y a URGENCE

Laisse les partir sur Mars ou Jupiter

Loin, loin d’ici.

Ta place est ICI

Dans les instances

Reviens avec NOUS

LEUR VIEUX MONDE EST FINI

Voilà mon amie

Pardon pour mes mots durs

Mais je pense que tu comprendras

Je pense que tu envisageras

NOTRE FUTUR

©Alan Mabden / Tous droits réservés / Publié sur PigraiFlair-La culture a du sens, le Samedi 16 Avril

Un moine bouddhiste participe, en levant trois doigts en symbole des revendications pro-démocratie, aux manifestations de Bangkok. © Crédit photo : MLADEN ANTONOV AFP

Une démocratie doit être une fraternité. Sinon, c’est une imposture.
Antoine de Saint-Exupéry / Écrits de guerre (1939-1944)

9 commentaires

  1. C’est vraiment une très belle lettre et des informations méconnues sur ce qu’est réellement la démocratie. De glissement en glissement, le dérapage nous menace. Merci Alan pour cette précieuse contribution citoyenne. Beau weekend !

    Aimé par 1 personne

  2. Oui il y a urgence, à nous de le rappeler haut et fort comme vous venez de le faire, ou de descendre dans la rue, ou le chanter… On fait avec la démocratie !!!!! pour toutes et tous. Merci beaucoup pour votre texte et très bon week-end 🙂

    J’aime

  3. Bien Alan !! que rajouter tu as tt dit !! Et merci pour les docs vidéos que je regarderai un a un demain ! qd j’ ai lu ton article ils se sont mis en route tous en même temps d’ où une certaine cacophonie qui me fait penser à ce que nous vivons actuellement… Bises

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s