Hydroliennes / Le courant marin

Cette technologie, en importante phase de tests, est très prometteuse et le potentiel est énorme. Cette énergie de la mer est en abondance, décarbonnée et ne génère pas de déchets radioactifs. Immergée, elle n’a d’impact visuel sur l’environnement. Le principal avantage sur cette dernière d’être constante et permanente grace aux courants marins et parfaitement prévisible grâce aux éphémérides.

Plusieurs expériences ont lieu en Bretagne, en Manche et au Royaume Uni du fait de la présence de courants marins très puissants, pour évaluer l’impact écologique et l’efficacité énergétique de ces machines. Elles permettront de faire le tri entre les fausses rumeurs et les réalités concrètes. La encore, chaque énergie « décarbonnée » présente ses avantages et ses inconvénients mais cette technique d’énergie renouvelable (en constante innovation technique) est celle qui a ma faveur pour de nombreuses raisons évoquées ci-dessous. A titre personnel, je me refuse totalement à imaginer un avenir nucléaire pour les générations futures. Je reviendrais sur ce dossier avec des arguments de poids, non idéologiques. A choisir entre des inconvénients pour nos futures productions d’électricité, je choisis les solutions qui n’hypothèquent pas notre avenir. Je vous laisse à votre propre avis après la lecture complète de cet article.

Alan Mabden / PigraiFlair Mardi 5 Avril 2022


Comparaison Hydroliennes / Eoliennes

Les hydroliennes exploitent l’énergie marémotrice, qui est une source d’énergie
naturelle, non polluante, gratuite et surtout inépuisable et continue
(les courants
marins sont toujours présents en mer contrairement aux vents sur terre, pour les
éoliennes)

Avantages

Les hydroliennes ont un rendement très largement supérieur aux éoliennes offshore (environ 820 fois) car ce rendement est proportionnel à la densité du flux transitant (air : 1,235 kg/m3, eau : 1 024 kg/m), ce qui permet d’utiliser des pales au diamètre beaucoup plus modéré.

Les hydroliennes du fait de leur rendement et de leur taille plus réduite, utilisent moins de matériaux pour leur construction et leur implantation que les éoliennes off-shore et terrestres. De nombreuses formes différentes sont actuellement à l’étude pour améliorer leur coût, encombrement et impact.

Elles n’ont pas d’impact esthétique sur l’environnement car elles sont totalement immergées et ne présentent pas de risque pour la faune (même si des études avec des caméras sous marines sont installées pour mesurer les impacts éventuels) . Leurs pales possèdent des bords arrondis et donc non coupants et leur vitesse de rotation est faible n’excédant pas 20 tours/mn, soit dix fois moins vite que celles d’un bateau. Elles sont placées suffisamment profondément pour ne pas gêner la navigation et hors des zones de pêche pour ne pas endommager les filets.

Inconvénients

Elles sont mécaniquement plus fragiles, sujettes à la corrosion et leur maintenance est coûteuse (pour l’instant) du fait de leur immersion en bonne profondeur. Il faut rappeler et insister sur le fait que nous sommes en phase de tests concrets en milieu marin et que les expériences comme Paimpol ne sont pas des échecs mais des expériences qui permettent d’évoluer vers de meilleures techniques dans un proche avenir. Même si le coût de ces expériences est important, il est porteur d’avenir avec des coûts en baisse et sans commune mesure avec l’échec retentissant et colossal des centrales nucléaires EPR.

Il existe aussi des débats sur les impacts écologiques de ces machines. Certains font l’objet d’études d’impact et d’amélioration possible (voir ex du Morbihan plus bas). D’autres sont idéologiques.

Différence Usines marémotrices / Hydroliennes

Dans l’estuaire de la Rance, en 1966, on a installé une usinemarémotrice (fleuron d’EDF) qui n’est rien d’autre qu’un barrage forçant le flux alternatif à transiter à travers les
turbines-bulbes
. Il s’est avéré que ce type d’installation est d’un entretien très coûteux. Il a provoqué des transformations écologiques importantes (contribution à l’envasement de la baie du Mont Saint Michel).

La tendance actuelle est d’équiper les sites d’hydroliennes en laissant le flux marin libre à la manière des éoliennes, en surface, vis-à-vis du vent.

Le projet hydrolien d’Alstom au Raz Blanchard

Les courants marins

Ils représentent une quantité énorme d’énergie et ont l’avantage d’être prévisibles quant à leur vitesse et à leur cyclicité, permettant d’équiper les sites pour avoir une production continue d’énergie.

Il y a deux types de courants : de marées (cycliques) et grands courants océa-
niques (continus).
En Manche, le courant au large du cap Fréhel, celui de la Chaussée de Sein, celui de
Fromveur à Ouessant et celui du Raz Blanchard qui atteignent respectivement 2 m/s, 3 m/s, 4 m/s et 5 m/s. A l’entrée du golfe du Morbihan, en Bretagne, il est de 3 à 4 mètres/s
Parmi les courants océaniques, le Gulf Stream, qui atteint au large de la Floride une vitesse constante de 8 km/h (2,2 m/s), avec un débit de 14 000 m3/s.
Source : https://www.geosoc.fr/liens-docman/articles-documents-en-telechargement/energie-1/l-energie-eolienne/148-les-fondations-d-eoliennes-offshore/file.html

Le courant de la Jument est un fort courant marin situé dans le golfe du Morbihan, entre l’île Berder et l’île de la Jument.

« Avec trois à quatre mètres de courant par seconde, l’entrée du golfe présente un potentiel particulièrement intéressant » Thomas Archinard, ingénieur chez Sabella

La société finistérienne d’ingénierie Sabella a annoncé le lancement, fin 2022, de deux hydroliennes expérimentales de 250 kW dans le golfe du Morbihan, entre l’île Longue et la pointe du Monténo. La phase d’essai doit s’étendre sur trois ans avec l’objectif de produire au moins 500 MWh par an, sans nuire à la qualité environnementale du site, classé Natura 2000 et partie du parc naturel régional du Morbihan. Les deux hydroliennes de 14 mètres de haut seront immergées à plus de 20 mètres de profondeur. D’un diamètre de 8 mètres chacune, elles auront une puissance de 250 Kilowatts chacune. Elles seront en mesure de fournir de l’électricité à quelque 400 foyers hors chauffage dans l’état actuel de cette technologie.

Une autre perspective intéressante étudiée par la société finistérienne Sabella est de produire de l’hydrogène en mer grâce à ses machines (https://www.usinenouvelle.com/article/sabella-veut-produire-de-l-hydrogene-en-mer-avec-des-technologies-de-ge-hydro.N1056059). Ce couplage est prometteur car les mêmes machines pourraient nous permettre de créer de l’énergie pour faire de l’électricité et/ou du chauffage.

Impacts sur la faune, la flore et la pêche

« L’intérêt de ce projet est de voir si la technologie est fiable, si on a un impact ou non à cet endroit vis-à-vis de la production, des enjeux environnementaux, naturels et d’activité et de vérifier la qualité de l’électricité produite » Christophe Laly, 56 énergies.

Voir impact sur l’environnement avec cette source : https://tpe-hydroliennes.blogspot.com/p/3.html

Les câbles reliés à la terre vont endommager des zostères sur 227 m2. En contrepartie, l’installation de 21 mouillages écologiques dans l’anse de Monténo sera financée, ce qui représente 680 m² d’herbier réhabilité.

Les hydroliennes sont implantées dans le chenal. C’est une zone où la pêche, le mouillage et la plongée sont déjà interdits. Au minimum, il y aura huit mètres d’eau au-dessus des pales afin de préserver la sécurité des bateaux qui passent au-dessus. Les hélices étant disposées sur les fonds marins dans des zones où les courants sont trop forts pour pratiquer la drague, les chalutiers pourront pratiquer la pêche sans désagrément. Par ailleurs en France les hydroliennes sont le plus souvent placées dans des estuaires ou près des cotes qui sont des zones de plaisances et non de pêche.

Du point de vue environnemental leurs tests (Sabella) n’ont noté aucune augmentation anormale de la mortalité des poissons, ni de modification du comportement de la faune marine dans le secteur d’implantation de l’hydrolienne, ils ont cependant remarqué que le socle et l’armature de l’hydrolienne étaient devenus un vrai récif ou un grand nombre d’espèces avaient trouvées refuge. Dans le Finistère la principale cause de mortalité des poissons est due à la pollution de l’eau de mer par le lisier de cochon, dans la région, l’élevage porcin est source d’une pollution très importante de l’eau. Les hydroliennes n’auront jamais un impact aussi important sur l’environnement que celui qu’a l’élevage.

3 commentaires

  1. Salut Alan,
    C’est une belle technologie effectivement très prometteuse. J’en avais entendu parler mais je n’en connaissais pas du tout les précisions. Ton article m’a bien convaincu, il serait très bénéfique que cette méthode soit encouragée, financée, et améliorée. Je pense comme toi que le nucléaire doit être rapidement arrêté, et que d’autres idées innovantes et viable sur le long terme doivent s’imposer.
    Merci pour ce dossier très complet et intéressant.
    Bon week-end

    Ben

    Aimé par 1 personne

    1. Ce que j’aime dans cette technique c’est son absence d’impact visuel sur le paysage et je pense que dans dans un très proche avenir, la fiabilité et l’efficacité vont nettement d’améliorer avec de nouveaux matériaux issus de recherches en cours
      Idem pour le solaire avec des cellules qui vont passer de 20% de rendement à 60%.
      L’énergie doit être décentralisée avec des techniques multiples et complémentaires.
      Le nucléaire à fission et à fissures va disparaitre mais il faudra 30 ans pour y parvenir. Franchement avec la sobriété et l’efficacité énergétique, c’est très jouable.
      Il faut juste penser et agir différemment des 30″glorieuses »
      Belle journée Ben et heureux de lire tes commentaires

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s