Damon Albarn / Musicien du monde

J’adore ce mec, sa voix pop british, sa créativité permanente qui cherche à toujours nous surprendre par des styles ou des projets différents, son ouverture sur le monde et en particulier sa reconnaissance des musiciens africains et de leur continent. Véritable compositeur-référence des musiques actuelles, depuis Gorillaz dont il a été l’instigateur avec le producteur Dan the Automator et le dessinateur James Hewlett, il ne se laisse pourtant pas griser par le gigantesque succès des deux albums du fameux groupe virtuel et ne donne pas forcément ce qu’on attend de lui (en tout bon britannique :), continuant à explorer, à rencontrer, à se faire plaisir. Pop, afrobeat, comédie musicale, rock alternatif, funk psychédélique, trip hop… En trente ans de carrière Damon Albarn n’a fait que jongler entre les styles, les projets et les étiquettes. Il figure parmi les « 21 artistes ayant contribué à changer l’histoire de la musique » sur la liste 2017 du magazine anglais Q . Laissez vous happez par ce magnifique concert ARTE donné en 2021 à la Gaité lyrique que je vous propose en bas de cet post coup de cœur.

Bizhes, Alan

https://youtu.be/sc8X5MoJFVw

La pluie se change en neige
Vous mettez vos robes et disparaissez
Dans de nouvelles réalités
Pensée et mémoire restent à vos côtés

Je suis en sécurité
Plus près de la fontaine, je suis sauvé (Bleu roi du matin)
Bleu roi du matin (Bleu roi du matin)
On ne trouve plus ces choses
Envoyées pour nous donner des ailes, pour voler

Dans le bleu roi du matin, des souvenirs de toi
Au bout du monde, reste à mes côtés
Au bout du monde, reste à mes côtés
Bleu roi du matin

Musiques du monde et Africaines

Créateur de son propre label indépendant de musiques du monde, Honest Jon’s, il se concentre sur le projet Mali Music, aux côtés d’Afel Bocoum et de Toumani Diabaté, qui donne lieu à un album homonyme sorti en 2002, prémisses de son investissement pour la reconnaissance des musiciens maliens.

Sa rencontre avec le légendaire batteur nigérian Tony Allen, co-créateur de l’afrobeat, donne naissance à un nouveau projet : l’album The Good The Bad and The Queen qui devient un nouveau disque d’or pour Albarn. En 2008, il se produit avec les trois autres membres du projet à l’occasion du rassemblement Love Music Hate Racism, qui donne lieu à un concert au Victoria Park de Londres.

Anthony Allen, dit Tony Allen / Batteur, auteur-compositeur nigérian naturalisé français en 1998.
Né le 20 juillet 1940 à Lagos et mort le 30 avril 2020 à Paris
https://youtu.be/S-RzsHk7toU

En véritable champion des musique du mondes, en particulier celles du continent Africain, il s’oppose farouchement à l’organisation de concerts de soutiens « occidentaux » qui selon lui diffuse l’idée que « l’Afrique serait, en quelque sorte, séparée du reste du monde ».

Après de nouvelles aventures avec Gorillaz largement couronnées de succès avec Plastic Beach en 2010, Damon Albarn se rend en République démocratique du Congo avec le collectif DRC Music pour enregistrer Kinshasa One Two. Il conçoit surtout cet album comme une alerte sur la situation économique et politique de ce pays.

Albarn a également produit le solaire single Sabali , extrait de l’album des maliens Amadou et Mariam.

https://youtu.be/NRtQmqqfdoc Auteurs-compositeurs Damon Albarn, Mariam Doumbia, Marc Antoine Moreau
Damon Albarn en concert avec des musiciens syrien s et africains

Monkey / Journey to the West de Chen Shi-Zheng,

Sa composition de la musique de ce spectacle présenté au Palace Theatre de Manchester, puis au Théâtre du Châtelet à Paris en 2007 est un triomphe.

Une relecture musicale vibrante du classique chinois. À la fois théâtre musical épique et animation époustouflante, cette production au succès retentissant comprend une distribution remarquable d’acrobates chinois, de chanteurs, de contorsionnistes hallucinants, d’artistes martiaux et d’animations captivantes, le tout sous la direction inspirée de Chen Shi-Zheng.

https://youtu.be/rMxaeAGMAoY

Bio / Les débuts

Damon Albarn jeune

Damon Albarn naît à Londres le 23 mars 1968. Enfant, il apprend le piano, la guitare et le violon et se passionne autant pour la musique classique que pour les groupes de pop anglaise, The Beatles, Madness, The Specials, ou The Kinks en tête. A l’âge de quinze ans, il est remarqué lors d’ un concours pour jeunes compositeurs. Précoce et doué, il cherche pourtant sa voix pendant quelques années, hésitant à poursuivre des études supérieures entre arts plastiques ou arts dramatiques, lorsqu’il fait la connaissance du guitariste Graham Coxon. Tous deux forment le groupe The Circus en 1989. Avec l’arrivée du bassiste Alex James et du batteur Dave Rowntree, le groupe se rebaptise Seymour, puis après une première signature chez Food Records, opte pour qui devient l’un des dignes représentants de la britpop mais qui s’étiole à l’aube des années 2000.

Concert ARTE FESTIVAL 2021 / La gaîté lyrique

« The Nearer The Fountain, More Pure The Stream Flows » John Clare, poète romantique (1793-1864). « Plus proche est la fontaine, plus pur est le filet qui ruisselle »

1 commentaire

Répondre à Louise Salmone Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s