L’histoire de « Strange Fruit » / Billie Holiday & Abel Meeropol

Sous pseudonyme Lewis Allan, Abel Meeropol, un homme blanc, professeur juif new-yorkais proche du parti communiste écrit ce texte, inspiré par un poème français de Théodore de Banville « Le verger du roi Louis » traduit en anglais en 1913.

Au café Society, un club de jazz fondé par Barney Josephson en 1938 à Sheridan Square, dans Greenwich Village à New-York, c’est une femme noire qui va, pour la première fois chanter cet hymne antiraciste. Billie Holiday, connue à l’époque pour son répertoire romantique et ses chansons exubérantes va, à seulement 24 ans, créer le choc et dénoncer cette pratique inhumaine du sud des états unis (4000 lynchages ont eu lieu entre 1889 et 1940).

Le texte d’un homme blanc inspiré par les mots d’un poète chanté par une femme noire va mettre un coup d’arrêt à cette sauvagerie pratiquée par des gens dits « civilisés ». Les hommes et les femmes de culture ont une importance capitale et c’est pourquoi sur Pigrai/La culture a du sens, ils ont leur place et plus que jamais.

Alan

Abel Meeropol et ses enfants, Robert and Michael.

https://youtu.be/-DGY9HvChXk
https://youtu.be/7WbK1LZH9PE
https://youtu.be/wjqu_RWIgKk

Théodore de Banville « Le verger du roi Louis »

Sur ses larges bras étendus,
La forêt où s’éveille Flore,
A des chapelets de pendus
Que le matin caresse et dore.
Ce bois sombre, où le chêne arbore
Des grappes de fruits inouïs
Même chez le Turc et le Maure
C’est le verger du roi Louis.

Tous ces pauvres gens morfondus,
Roulant des pensers qu’on ignore,
Dans des tourbillons éperdus
Voltigent, palpitants encore.
Le soleil levant les dévore.
Regardez-les, cieux éblouis,
Danser dans les feux de l’aurore.
C’est le verger du roi Louis.

Ces pendus, du diable entendus,
Appellent des pendus encore.
Tandis qu’aux cieux, d’azur tendus,
Où semble luire un météore,
La rosée en l’air s’évapore,
Un essaim d’oiseaux réjouis
Par-dessus leur tête picore.
C’est le verger du roi Louis.

Prince, il est un bois que décore
Un tas de pendus enfouis
Dans le doux feuillage sonore.
C’est le verger du toi Louis !

https://youtu.be/BNH0qJJh6n8
https://youtu.be/fF0c5ZL5AcI

6 commentaires

  1. Salut Alan,
    Je découvre ton post avec beaucoup d’intérêt. Je ne connaissais absolument pas ce texte évoquant le sinistre verger du roi Louis.
    Mon dieu que l’histoire de l’humanité peut être sombre et triste! Malgré des progrès dans nos comportements, il règne encore de nos jours beaucoup d’intolérance, de racisme, et malheureusement encore bien trop d’atrocités dans notre bas monde.

    Je pense moi aussi que l’instruction, et la culture que tu honores si bien sur ton blog seront les meilleurs atouts de l’humanité afin de changer d’attitude, et la face si laide de notre histoire.
    Ces belles personnalités que tu nous présentes sont un superbe exemple de ce que peut accomplir un esprit cultivé et éveillé. C’est donc avec beaucoup d’émotion que je découvre grâce à toi ces illustres personnes que sont Lewis Allan, et cette chanteuse Billie Holyday.
    Merci pour ce partage.

    Bon dimanche à toi

    Ben

    Aimé par 1 personne

    1. Comme tu l’écris justement l’instruction est primordiale dès le plus jeune age et sans être naïf, je trouve que l’on avance sur la tolérance même si certains ou certaines « s’amusent » encore à harceler ou à provoquer pour impressionner et avoir du pouvoir. L’école a un rôle fondamentale à jouer en permettant ce mixage des cultures et des idées et en corrigeant les excès.
      Bponne soirée et merci Ben pour ton commentaire

      Aimé par 1 personne

    1. Merci Solène pour ton commentaire. J’aime raconter l’histoire et la genèse des chansons. En le faisant, j’apprends aussi et par la même occasion je transmets.
      Cette période de l’histoire des hommes me bouleverse particulièrement. L’alliance du chant et de la poésie a eu ici un impact retentissant et qui a fait date . L’interprétation d’une chanteuse comme Billie Holiday est réellement incarnée et donne à l’auteur du texte la chance d’être « entendu » et de faire mouche.
      Bizhes So

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s