It’s a Man’s World, but it would be nothing without a … / James Brown & Betty Jean Newsome

En 1965, Betty Jean Newsome, femme du célèbre James Brown (1933-2006), alors en en pleine apogée de sa funk soul, écrit pour lui les paroles d’un futur tube planétaire à partir de ses propres observations sur les relations entre les sexes. Quelques années après, Newsome revendiquait une partie de la chanson et l’a poursuivi en justice pour avoir parfois oublié de payer ses redevances (droits d’auteur en l’occurrence)…

Betty Jean Newsome

Cette chanson, brillamment interprétée par James, est plus qu’une déclaration d’amour aux femmes. C’est une révolution dans un monde des années 60 où la femme essaye de rattraper les droits civiques dont les hommes les ont privées et surtout de sortir des modèles sociaux dans lesquels ces mêmes hommes les avaient enfermées.

Le texte évoque les grands succès et grandes découvertes techniques de l’homme. Ce dernier aurait tout inventé, mais qu’aurait-il fait sans son opposée ? « Nothing ». On y évoque aussi l’aspect « affectif » manquant des hommes de cette période qui ne savaient rendre leurs enfants heureux que techniquement en leur fabriquant et leur offrant des jouets. Le monde ne serait donc rien sans l’amour que sont capables d’apporter les femmes («  »But it would be nothing, nothing ! without a woman or a girl »).

Et puis il y a aussi cette petite satyre du monde capitaliste que les hommes ont créé : « And after man has made everything, everything he can, You know that man makes money to buy from other man »

Betty Jean et James se sont disputés toute leur vie pour les droits de cette chanson. Question d’argent et de reconnaissance. Le succès de cette chanson would be nothing without a woman and a man. Une femme à l’écriture talentueuse et engagée et un homme au chant et à l’engagement scénique exceptionnel.

Merci à eux deux pour avoir fait avancer les mentalités en cette fin de ce siècle dernier, axé plus sur le progrès technique que sur le progrès humain.

Alan Mabden / Pigrai.com – La culture a du sens / mardi 8 Juin 2021

https://youtu.be/7rq9OvaJyRc

C’est un monde d’hommes,
C’est un monde d’hommes,
Mais ce ne serait rien, rien
Sans une femme ou une fille

Tu vois, les hommes ont fait les voitures
Pour nous emmener sur les routes
L’homme a créé le train

Pour transporter les lourdes charges
L’homme a inventé la lumière électrique
Pour nous sortir de la noirceur
L’homme a fait le bateau pour l’eau
Comme Noé a créé l’arche

C’est un monde d’hommes, d’hommes, d’hommes
Mais ce ne serait rien, rien
Sans une femme ou une fille

L’homme pense un peu aux bébés filles
Et aux bébés garçons
L’homme les rend heureux
Parce que l’homme leur crée des jouets
Et après que l’homme ait tout fait, tout ce qu’il pouvait

Tu sais que l’homme fait de l’argent
Pour acheter des autres hommes

C’est un monde d’hommes,
Mais ce ne serait rien, rien, pas une seule petite chose
Sans une femme ou une fille

Il est perdu dans la nature
Il est perdu dans l’amertume
Il est perdu

https://youtu.be/H77fRz1rybs

Version magistrale Pavarotti & Brown

https://youtu.be/GaB9F3R9cIY

2 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s