Chili / Las Tesis / « Le violeur c’était toi »

Vous allez entendre beaucoup parler du Chili dans les semaines qui viennent sur mon blog. Il s’y passe des évènements de la plus haute importance pour la démocratie et les droits humains. Ce pays va, c’est ce que je pense, nous ouvrir la voie, nous montrer le chemin. Ces hommes et ses femmes ont connu depuis plusieurs générations la dictature et les pouvoirs conservateurs et machistes. Aujourd’hui, je vous présente, si vous ne les connaissez pas encore, quatre femmes qui embrasent les foules. La révolution sera citoyenne, pacifique et solidement portée par les femmes. J’apporte mon soutien sans faille à ce peuple et à son désir de vraie démocratie et de respect humain.

Alan Mabden / pigrai Flair – La culture a du sens – Lundi 19 Avril 2021

Dafne Valdés, Paula Cometa, Sibila Sotomayor et Lea Caceres vivent à Valparaiso, la deuxième ville du Chili. Elles ont créé le collectif féministe Las Tesis (« les thèses ») et ont voulu rendre la violence de genre visible avec une chorégraphie et une chanson aux paroles incisives. Les créatrices de cette chanson intitulée Un violeur sur ton chemin (Un violador en tu camino, en espagnol)

https://youtu.be/ywNKWDYIRHY

Des centaines de rangs de femmes aux yeux bandés scandent ces mots sur un beat oppressant avec un index accusateur pointé droit devant. Cette performance a été créée le 25 novembre, simultanément à Valparaíso et à Santiago, au Chili, à l’occasion de la Journée internationale pour l’élimination des violences faites aux femmes.

« Ce n’était pas ma faute/ Ni de celle du lieu/ Ni celle de mes vêtements/ Le violeur c’était toi… » Collectif LAS TISIS

Cette dénonciation chantée et dansée des violences sexuelles contre les femmes est désormais reprise et traduite dans de nombreux rassemblements militants aux 4 coins du monde et devient un hymne international

Voici les paroles d’Un violeur sur ton chemin traduit par Médiapart :

Le patriarcat est un juge qui nous juge à la naissance
Et notre punition est la violence que vous ne voyez pas
Le patriarcat est un juge qui nous juge à la naissance
Et notre punition c’est cette violence que tu vois
Ce sont les féminicides, l’impunité des assassins,

C’est la disparition, c’est le viol.

Et le coupable ce n’est pas moi, ni mes fringues, ni l’endroit
Le violeur c’était toi
Le violeur c’est toi
Ce sont les policiers, les juges, l’État, le président

L’État oppresseur est un macho violeur (bis)

Le violeur c’était toi
Le violeur c’est toi 

Dors paisiblement
Fille innocente
Sans te soucier du bandit
Que sur ton rêve
Doux et souriant
Veille ton amant-e policier-e

(cette strophe est la reprise ironique de l’hymne indigne de la police chilienne héritée de Pinochet)

Le violeur c’était toi
Le violeur c’est toi 

Le violeur c’était toi
Le violeur c’est toi

https://youtu.be/9bv5MSbQDpk

5 commentaires

  1. C’est génial !!
    Ça me rend heureuse ton article !
    J’ai vu un mouvement similaire émergé au Mexique…
    De femmes qui en plus sont obligées d’entrer en résistance contre une police totalement corrompue, à la main de fer.
    Mais quel courage, ces femmes affrontent rien de moins qu’un occupant intérieur qui ne cherchent qu’à les réduire à l’état de « meuble ».
    Je peux à nouveau déposer des commentaires et liker, mon blog avait un gros souci, et ce matin mon mari a enfin regardé ce qui n’allait pas 😉
    Merci pour ton article Alan !!!

    Aimé par 1 personne

    1. Merci Paquerite et heureux de te retrouver. Les femmes reprennent les rennes et ca bouge grave, particulièrement en Amérique du Sud. Les femmes donnent la vie et elles en connaissent la valeur. Je préfère leur faire confiance à condition qu’elles ne se prennent pas la tête elles aussi avec le pouvoir. La mixité est la bonne voie pour un bon équilibre, avec des hommes soucieux de l’intérêt général bien entendu.

      Aimé par 1 personne

      1. La mixité est un rêve pieux… la femme est puissante. Mais son pouvoir est mis à mal.
        Je suis de très près les mouvements et les revendications des communautés transgenres qui explosent ci et là au Canada et aux US.
        Et je peux te dire que cela n’augure pas des lendemains enchanteurs pour les femmes… affaire à suivre.
        En tout cas ce mouvement chilien fait du bien …

        Aimé par 1 personne

Répondre à Ashley Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s