Vingt cœurs (et +) du Vendée Globe / Au bout de l’humain

Cette édition a été exceptionnelle en intensité, en émotions, en rebondissements et en difficultés. Cette année, l’arrivée a vu 8 marins débouler au port des sables en moins de 24 heures. Une course au finish après plus de 80 jours en mer! Mais l’essentiel est ailleurs. Il n’y a pas un seul vainqueur mais tous les participant(tes) ont gagné leur Vendée Globe au bout d’une longue route qui mène à la connaissance de soi, dans une solitude de presque trois mois dans des conditions parfois très dangereuses qui font réfléchir sur le sens de sa vie et de la relation aux autres. Je vous invite vraiment à regarder (et méditer) les conférences de presse des skippers juste après leur arrivée aux sables d’Olonne (https://www.vendeeglobe.org/fr/web-tv/playlist/226). Chacune d’entre elles est riche d’enseignements sur l’humain, ses capacités et particulièrement sur les enseignements de vie qu’ils nous transmettent. Cette année, j’ai été particulièrement été touché par Jean Le Cam le marin et l’humain d’exception, tout en simplicité, Damien Séguin, paralympique au mental exceptionnel et Isabelle Jockle, femme très centrée et posée, avec sa course très intelligente et un sang froid remarquable. Mais les autres aussi bien évidemment, chacun et chacune à leur manière car chaque marin est unique et c’est ça qui rend cette épreuve si captivante. Ici, il a des jeunes et des vieux, des hommes et des femmes, des valides et des moins valides. Tous et toutes sont confronté(e)s à eux(elles) mêmes , sans aide physique extérieure possible. Il faut se débrouiller quoi qu’il arrive pour aller au bout du bout de soi. En cas de détresse, les autres sont la et se déroutent, oublient leur course sans la moindre hésitation pour vous sauver. En mer, seul l’humain, la vie, la solidarité compte et c’est pourquoi j’aime cet univers qui a tant de leçons à nous apprendre, nous les terriens hors sol, hors nature, hors sens. Un très grand merci à eux, à elles.

Alan Mabden / La culture a du sens / Pigrai Flair

7 commentaires

  1. 👍Du courage, de la solidarité, de la joie de vivre et des sourires, ces marins nous donnent une belle leçon de vie à travers cette épreuve dangereuse et éprouvante. Bravo à toutes et tous ces braves filles et garçons dont la force de volonté m’épate.
    🙏Merci Alan pour ce bel hommage, une fois de plus très bien présenté par tes soins.

    Bien à toi
    Ben

    Aimé par 2 personnes

  2. D’habitude je ne suis pas du tout, mais cette année était vraiment spéciale, et il n’était pas difficile de se sentir happé par l’ambiance toute particulière entre les « concurrents ».
    Pour une année exceptionnelle sans public, en plein covid, ce fut une année exceptionnelle.
    Tous ces marins ont porté nos espoirs, nos luttes, nos rêves de liberté et d’aventure au plus haut avec courage, dévotion et noblesse de cœur.
    Je vais prendre le temps d’écouter les conférences de presse, je suis curieuse de ce retour;)
    je t’embrasse Alan et je t’espère en bonne forme !
    Bien fort
    Corinne

    Aimé par 1 personne

  3. Merci Alan pour cet article si bien illustré.
    Ils ont tous mérité leur victoire et notre reconnaissance, qu’ils aient (ou non) bouclé ce tour du monde.
    Oser s’engager dans une telle aventure est déjà un pas énorme, une victoire sur soi-même et une belle réussite, vue toute la préparation que cela demande en amont.
    Bravo à tous ! 🏆
    Rendez-vous en novembre 2023 (j’ai déjà hâte d’y être !)

    Aimé par 1 personne

Répondre à Nina Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s