Le Ska, Fils de la Jamaïque et père du Reggae

Revenons un pas en arrière (« One step beyond »). Ce titre justement, à qui l’attribuez vous? A Madness ? Bé non, c’est à Prince Buster que revient cette paternité en 1964. Le ska, lui, est né dans les années 50 en Jamaïque. Son peuple est encore sous tutelle anglaise, danse et joue pour oublier la misère un folklore des îles fait de merengue dominicain, de compas haïtien, calypso, musique cubaine, zouk guadeloupéen ou encore de mento, une danse rurale jouée par des esclaves pour leurs maîtres… Puis vient l’influence du Rythm’n Blues et du jazz que les gens écoutent sur leurs transistors via les ondes radio en provenance de Miami. La musique est une manière de se sortir de la et de nombreux groupes naissent dans tous les ghettos de Kingston. Le Ska vient de tous ces mélanges mais son style a des caractéristiques bien particulières, un tempo rapide, des contretemps marqués par la guitare, les claviers ou les cuivres et un rythme syncopé qui se nomme le shuffle… La suite plus bas avec les clips des artistes.

Alan pour Pigrai Flair/ la culture a du sens – Dimanche 17 janvier 2021

https://youtu.be/CVpnZeSR8Gs
En 1964, « My Boy Lolipop » de Millie est le premier succès international du ska et il s’accompagne de la naissance de la formation des Skatalites.https://youtu.be/HiuPND4W6KM

Desmond Dekker et The Skatalites ont été pionniers de ce style. En 1962 la Jamaïque devient indépendante. Une identité musicale jamaïcaine voit le jour, produisant de nombreux disques sous un label anglais, le « blue beat ». Coxsone construit un studio d’enregistrement indépendant, le mythique Studio One. L’été 1964 est terriblement chaud. Les musiciens épuisés vont ralentir le rythme du ska, ce qui va donner une nouvelle transistion vers le rocksteady jusqu’en 68. Puis, fin des années 1970, en Angleterre, par la présence de nombreux immigrés jamaïcains, le ska se combinera au punk-rock pour donner le style du ska-punk avec par exemple le groupe Madness. En 1968, un rythme plus rapide que le rocksteady est joué. C’est la naissance du Reggae. Bob Marley deviendra l’idole de tout un peuple.

https://youtu.be/5ukZmiFKzog Prince Buster sera un des fervents défenseurs de l’identité musicale jamaïcaine.
https://youtu.be/SOJSM46nWwo

En 1979 le ska est remis au goût du jour en Angleterre par le groupe « The Specials » et le label mythique au damier noir et blanc, emblème du ska, le Two-Tone, symbole d’un désir d’unité des peuples et d’un message d’espoir.

https://youtu.be/lgCZN1rU5co


Bob Marley décède en 1981 et le monde entier se met à jouer du reggae, notamment en Afrique avec l’influence d’Alpha Blondy. En 1985, le dub et les sons numériques donnant naissance à la house music et la techno. De 1986 à1991, c’est le « ska revival » avec des groupes comme The Trojans ou Deltones.

https://youtu.be/JHfylwEDo-Y

Aujourd’hui le ska est toujours présent dans le monde, en Europe (notamment en allemagne) et aux Etats-Unis avec un mélange de ska-punk-funk ou du hardcore. Certains groupes veulent renouer avec le ska des années 60 avec The Trojan’s ou en France avec Aspo, Rude Boy System, ou Viking’s Remedy. de nouveaux styles pourraient faire encore évoluer le Ska à l’avenir.

Le style nyahbinghi

Un rastaman nommé Count Ossie a inventé le style Nyahbinghi. Né en 1926, il créa un camp rasta à l’est de Kingston. Ce style est un mélange de l’héritage africain avec des rythmes burrus et de ses connaissances personnelles. Cette musique est jouée par des groupes de percussions et utilisée les rastafaris pour accompagner leurs chants traditionnels liturgiques. Un groupe nyahbinghi se compose de 3 tambours différents. Les tambours employés sont proches des tambours africains issus des traditions Burru et Kumina.
La musique créée par Count Ossie eut une influence certaine sur les musiciens et notament les futurs Skatalites (voir plus haut). le style Nyahbinghi reste toujours présent dans la musique jamaicaine et de nombreux chanteurs et DJ’s rastas contemporains l’utilisent dans leurs albums.`

Pour en savoir plus : https://fr.audiofanzine.com/bien-debuter/editorial/dossiers/le-reggae-et-le-nyabinghi.html


14 commentaires

  1. Trop bien !!!
    J’adore le Ska, le Reggae, ce sont des musiques qui me transportent et me plongent dans une rêverie assez particulière.
    Je n’ai jamais pris de substances mais je n’en ai pas besoin, ces musiques viennent taper directement dans mon ventre et dans mon âme.
    Je te recommande Linton Kwesi Johnson, mais surtout tu me laisses faire un article sur lui (c’est en projet 😉 )
    Tu m’as donné la patate pour la journée !
    Merci Alan parce que ton article est super interessant, j’ai découvert beaucoup de choses
    😘Belle journée

      1. J’étais pétrifiée au bout de la ligne…
        En ce moment, je ne vais pas bien, et j’ai de gros doutes pour la suite du blog. Je me rends compte que j’ai besoin d’écrire sur moi, sur mes souffrances, sur des choses beaucoup plus personnelles.
        Alors entre Damso où je sais que je peux décevoir (mais est-ce bien grave ?) et Linton Kwesi Johnson, je me suis dit « bon ma vieille il faut que tu te taises… ce que tu dis c’est pas bon et ça n’intéresse personne… ».
        Mais c’est de ma faute aussi, je peux planer sur du Ravel, du Rachmaninov, Gainsbourg, BTS, Damso, Ferré, The Doors, Madness, Faithfull, Yves Duteil….😂
        Me voilà toute rassurée🤗

      2. Tu peux tout faire et tout te permettre ce que ta conscience et ton feeling t’inspirent. J’adore ton blog et ta pêche. Alors surtout, ne t’arrêtes pas! Écrire sur des souffrances personnelles peut te faire du bien. Ca peut faire partie d’une thérapie mais ne remplace pas une vraie thérapie. Je ne parle pas de ma vie privée sur le blog donc je ne ferais pas d’exception à ma règle mais j’ai trouvé un très bon psy qui a une excellente écoute et une approche humaniste et bienveillante qui m’aide énormément. Il est normal d’aller moins bien parfois et tu vis sans doute des épreuves. Tu es dans une phase de fragilité mais il y a de la force into the Corinne. Je n’en doute pas une seconde. Bizh.

  2. Merci Alan pour cet article ! J’adore moi aussi le Reggae, plus que le Ska que j’écoute aussi ….Comme le dit justement Corinne, çà met la pêche…mais trop de pêche tue la pêche 😂😂😂

  3. 👍Merci Alan pour cette excellent sélection bien motivante.🙏
    Je n’aurais pas le temps de tout écouter aujourd’hui, mais je mets ton article en favoris pour revenir checker cette belle playlist ultérieurement🕵️‍♀️.

    Amitiés
    Ben

  4. Soirée skatalites grace à toi ! Je découvre et apprécie le côté sans prétention. Un peu fanfare. Que de la bonne humeur 😀. Merci Alan pour cette excellente chronique musicale !

    1. C’est après avoir reecouté the spécials que j’ai eu envie de faire cet article. Le ska le rappelle des souvenirs de dingue. Je ne suis jamais autant éclaté à danser que sur cette musique. Très sportif!
      Merci pour ton commentaire et à bientôt sur ton blog

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s