Bárbara Jorcin / Manifiesto feminista en Uruguay

Bon nombre des meilleurs titres uruguayens de l’année ont été réalisés par des artistes féminines. Des débuts de Mica Mendizabal, Inés Errandonea et du rappeur Kira à la sortie récente des chansons Todo lo que no se naría en la amor de Patricia Turnes. Bárbara Jorcin est une des meilleures représentantes d’Uruguay, autrice-compositrice-interprète et pianiste. Dans son premier album « Indigo », elle nous propose ses chansons au piano et à la voix, dans lesquelles elle couvre une variété de styles et d’histoires, allant de l’amour à la douleur, du chagrin à la protestation, du mal au sarcasme et à l’hystérie. Puis vient l’album « Si canto es porque puedo », elle nous livre à travers « Lanza », un manifeste féministe énergique dans lequel l’accent est mis sur le message, la voix et le piano. Elle dit (ou on lui a dit) qu’elle avait de « grandes mains maladroites ». Elle a, de son point de vue, une approche « virile » du piano. Je dirais énergique et sensible. Je suis assez surpris de sa modeste audience sur Youtube. Elle mérite d’être plus connue, tout comme ces artistes d’Uruguay. Bon vent Bárbara! / Alan Mabden pour Pigrai Flair-La culture a du sens – Dimanche 10 Janvier 2021.

https://youtu.be/NQirI8vrhfo

Bio

Bárbara Jorcin, 23 ans, est née dans une maison remplie d’instruments et de chansons à Tarariras, une ville de Colonia en Uruguay où vivent environ 7000 personnes qui, pour la plupart, ne comprennent pas très bien pourquoi quelqu’un choisi de se consacrer à la musique ^^… Mais Barbara Jorcin est tombée amoureuse du son du piano et l’a étudié jusqu’à ce qu’elle obtienne un bon niveau, allant à Buenos Aires tous les matins et revenant à Colonia tous les soirs pour suivre des cours à l’École de musique contemporaine. Elle a décidé de sortir un album en s’occupant de chaque détail, de la production au budget. « Je suis né et ils m’ont dit de ne pas attendre, que je n’allais aller nulle part en Uruguay », chante-t-elle dans « Here I am ». Et en contre-attaque, après le refrain, elle lance: « Je suis née avec la sécurité et la certitude qu’un jour sans paresse je ferais de nous une chanson. »

Diplômée de l’École de musique contemporaine de Buenos Aires, la formation académique lui a non seulement permis de perfectionner sa technique vocale et instrumentale, mais lui a aussi appris à écouter la musique d’une manière différente, d’un autre endroit, ce qui a également élargi son goût pour différents genres et styles.

« Lanza », un manifeste féministe énergique dans lequel l’accent est mis sur le message, la voix et le piano.

https://youtu.be/b6WjZTUAXB8

« Tous ensemble nous sommes le pouvoir. Le féminisme est la force, vous verrez . Chaque fois que j’entends chuchoter que mon avenir est incertain au lieu de pleurer, je deviens une guerrière. N’essaye pas de me faire taire. Ne me sous-estime pas s’il te plait. Je ne veux pas me faire douter ou saurez-vous qui je suis. Et tes doigts comme des mitraillettes. Ils me pointent, ils me pointent, ils me tirent dessus et votre objectif diminue. Le bout de ma langue est plus puissant que sans t’attaquer je te fait peur et même si tu ne m’invites pas, je reste. Aujourd’hui je dis ce que je veux et si je chante, c’est parce que je peux. »

https://youtu.be/dqAhwnsB1xY

Cada vez que miro para atrás
veo tus ojos mirándome
Sigo caminando sin temer
qué es lo que estarás queriendo hacer
No me trates de cosificar
No quieras saber a dónde voy
No quieras hacerme dudar
o te vas a enterar quién soy
Tus pupilas como metralletas
me señalan, me apuntan, me disparan
y tu puntería no alcanza
Es más poderosa la punta de mi lanza
que sin atacarte te da miedo
y aunque me presiones, yo no cedo
Todas juntas somos el poder
Feminismo es fuerza, vas a ver
Cada vez que escucho murmurar
que mi futuro es incierto
en lugar de ponerme a llorar
en una guerrera me convierto
No me trates de hacer callar
No me subestimes, por favor
No quieras hacerme dudar
o te vas a enterar quién soy
Y tus dedos como metralletas
me señalan, me apuntan, me disparan
y tu puntería mengua
Es más poderosa la punta de mi lengua
que sin atacarte te da miedo
y aunque no me invites, yo me quedo
Hoy digo lo que quiero
y si canto es porque puedo.

10 commentaires

  1. C’est excellent !
    J’adore son énergie, sa vitalité et sa force. Elle est formidable cette artiste, elle a le feu sacré…
    Et en plus elle sait s’entourer, les musiciens sont très bons et ses compositions très soignées.
    Je viens d’écouter tous les titres avec mon super casque à injections 😉 … c’est génial
    Merci pour cette pépite Alan

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s