Folk / Alice Phoebe Lou / L’expression de la rue

Originaire de Kommetjie en Afrique du Sud, Alice a vécu depuis ses seize ans des expériences intenses en tant qu’artiste de rue lors de ses voyages à Paris, Amsterdam ou Berlin (voir bio plus bas). Inspiré par des artistes comme Patti Smith et Portishead, elle chante un folk bluesy avec une voix hynotique, envoutante. C’est une artiste authentique qui a vécu, qui a vu, senti, été aux contact d’une réalité parfois crue. Elle en est ressortie, sinon indemne, plus forte tout en gardant sa belle sensibilité et son engagement pour une société plus humaine, plus sociale. Son talent s’est forgée dans la rue et elle reste concernée par les gens de la rue. Alan

https://youtu.be/BspiVgfaJR8
https://youtu.be/aT0-vzEru-s
https://youtu.be/TcKWZaREWkg
https://youtu.be/NPH9j0qVM3A

«Glow»

« Ce disque est né d’un changement complet et d’un contraste saisissant, après avoir parcouru le monde et fait le tour de mon cul l’année dernière 😉 Je n’ai jamais passé autant de temps seule, au même endroit. Les amitiés ont changé ou se sont évaporées. J’ai eu à faire face à l’amour et au chagrin. En tant que personne qui a placé la socialisation et la connexion au-dessus de tout, je suis reconnaissante d’avoir été poussée à me confronter et à devenir un peu un ermite. J’ai dû m’adapter et apprendre rapidement. Je me suis rasé la tête, vécu une mort d’ego. Et j’ai commencé à écrire des chansons directement de mon cœur, sans utiliser les mots pour les faire sonner plus cool, et m’empêcher de me sentir gêné d’exprimer mes vulnérabilités. Cet album est un exutoire. Un endroit où je me suis défoulé. J’y ai versé mes sentiments, mes expériences et mes réalisations les plus personnelles et je me tiens devant vous complètement nu, vous encourageant à aller à cet endroit en vous-même. » Traduction Alan Mabden / Pigrai’Flair à partir de : https://www.alicephoebelou.com

J’avais hâte de créer un album analogique. Lorsque mon ami et producteur Dave Parry de Loving a parlé pour la première fois à Castle Studios de notre futur enregistrement de 3 semaines, il a demandé tous les micros, amplis et équipements les plus anciens. Et c’est ce que vous entendrez : la chaleur de l’équipement et des techniques d’enregistrement du siècle dernier, donnant vie à mes chansons qui sont vraiment de ce moment et de l’époque.

Biographie

AlicePhoebeLou / Photo deJessica Grolik

Originaire de Kommetjie en Afrique du Sud, Alice a grandi à flanc de montagne en écoutant les disques de ses parents et en s’adonnant à son amour du théâtre, des arts et de la musique dans une école locale, nourrissant son indépendance et son désir de faire l’expérience de la musique, dans tous les styles. Alors âgée de 16 ans et munie d’un passeport belge, elle arrive à Paris où elle est restée chez sa tante pendant l’été. Après avoir réalisé qu’un ami vivait à Châtelet, au cœur de la ville, Alice a déménagé, dormant sur le canapé et gagnant sa croûte en faisant des petites performances dans la rue. Inspirée par les danseurs de feu à Paris, elle a commencé à faire de même pour obtenir assez d’argent pour financer ses voyages, notamment à Amsterdam et Berlin. Après son retour en Afrique du Sud pour terminer ses études, elle revient vers la capitale allemande. La liberté de la ville était enivrante et elle s’est immergée dans le monde créatif là-bas. Après 3 ans dans cette ville, elle devient une artiste reconnue de la scène berlinoise, sa voix embaumant le fameux Warschauer Strasse ou le Mauerpark certains dimanches. Malgré un fort intérêt de la part de plusieurs Maisons de disques, Alice a gardé son indépendance et reste une musicienne de rue. Aujourd’hui reconnue, son voyage musical a largement dépassé les frontière de la capitale allemande pour passer de l’Europe à New-York et la côte ouest américaine.

« J’ai longtemps été danseuse alors j’ai acheté des poïs de feu. Je marchais près de Notre-Dame dans le soleil couchant, il y avait un groupe de gens qui se préparaient pour jouer avec le feu. Ils ne parlaient pas vraiment anglais et mon français était très mauvais, on a échangé quelques mots et je suis revenue chaque soir pour apprendre à danser avec le feu… Paris peut vraiment être éprouvant par moments – j’ai trouvé l’énergie très intense certains jours mais je côtoyais la face cachée, tous ces artistes qui avaient, en quelque sorte, des styles de vie un peu bohémiens et vivaient à contre-courant. J’ai beaucoup aimé cette idée, cela me fascinait.» Extrait de l’excellente bio de Café Babel https://cafebabel.com/fr/article/alice-phoebe-lou-le-secret-le-mieux-garde-de-berlin-5ae00a18f723b35a145e5e10/ Translated from Alice Phoebe Lou: Berlin’s best-kept secret

https://youtu.be/jHyRaap9Gv4
https://youtu.be/qPvxqKAOE4k
https://youtu.be/LkM-7L5cocQ

6 commentaires

  1. Excellent👍
    🙏Merci Alan, une fois de plus tu me fais découvrir une superbe artiste, les musiciens qui l’accompagnent sont également bien talentueux.
    Sa version de « I can’t get no » est tout simplement phénoménale, j’ai adoré✔.
    Je te souhaite une belle soirée

    Ben

  2. Je découvre une artiste incroyable grâce à toi Alan et je suis ravie! J’adore sa voix, ses vidéos, et la qualité du tout ! Encore merci pour cette découverte et belle soirée à toi😘🌹

    1. Oui. Je l’ai mis en premier car elle m’a beaucoup touchée sur cette chanson. Alice a vécu une adolescente de dingue. Elle aurait pu, vu les rencontres, sombrer dans la drogue ou l’alcool mais elle est ancrée et habitée;)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s