Poésie / Duo de la profondeur / Alan Mabden

Du haut des profondeurs
Je rejoins l'oiseau
M’élance avec lui en duo
Vers mes nuages intérieurs
Pour savoir qui je suis
Emporté par le courant
Je navigue en émoi
Dans la nuit de mes entrailles
Pour découvrir ce qui me tenaille
Le nœud de mon cyclone
Dans ce vol aux courants puissants
Chevauchant l’oiseau géant
Épousant son corps de plumes
Défiant les amertumes
Je plonge comme un fou dans les trous noirs
Jusqu'aux tréfonds de ma mer noire
A la recherche de trésors enfouis
Dans les ténèbres de l'oubli
Tranchant les larmes de fond
Jusqu’aux profondeurs du moi
D'où viennent les rires et les joies
Retrouver les traces de mon enfant
Écouter la force de son torrent
Le faire jaillir comme une source
Vider mes yeux dans le silence
Entendre la vie et la lumière
Qui défie les ornières
Retrouver la rivière de printemps
Laisser venir le tremblement
Un soleil levant venu de mes côtes
Une énergie dissipant mon ciel voilé
Chassant les nuages d'un monde troublé
Me laisser aller
Descendre vers la vallée
Les ailes portées par le courant
Du temps qui passe inexorablement
Ne plus penser à demain
Quitter le passé des chagrins.

Déposé par l’oiseau
Qui s’en va toujours plus haut
Je vois des arbres, des fleurs
Les lueurs d'un monde meilleur
Les yeux mouillés remplis de quatre heures
Je revisite les arcs en ciel
Traversés de soleils couchants
L'avant soi, l'avant du devant de la scène
Lavant mes faux espoirs
D’un futur potentiel dans un monde sans ailes
Sans l'utopie de rêver l’avenir
Juste porté par la beauté du présent
Juste là, ébloui de maintenant.

©Aklan Mabden, Lundi 19 Octobre 2020 / Tous droits réservés
 
Photo fou de bassan : François Lapointe

6 commentaires

    1. Merci beaucoup Laurence. Il n’est toujours facile de vivre sa sensibilité. Parfois, elle est à fleur comme en ce moment. Grosse fatigue et blues. Je vais prendre du repos bientôt, aller voir la mer et prendre ma dose de vent et d’iode et boire les 2 derniers vers dont tu parles ;). Bizh. Alan

  1. Bravo Alan pour ce texte tout en profondeur, tes phrases sont superbes et nous font ressentir à merveille tes émotions, et toute la passion qui t’anime.

    Je te souhaite une belle journée
    Ben

    1. Merci Ben pour tes mots. Parti d’une association de mots opposés, il décrit bien ce que je ressens actuellement. Descendre profond pour savoir qui je suis vraiment pour atteindre, je l’espère, une belle sérénité.
      Alan

  2. Descendre profond et ne pas oublier le bon coup de pied pour remonter mais tu l’as ce coup de pied sinon le coup de pied, le coup de main pour d une plume alerte et sensible marier les mots et les image pour décrire au mieux, nous faire toucher du doigt.. tes états d’âme..qui sont aussi les nôtres… pour écrire ne faut il pas cette petite fêlure par laquelle s échappent tous les mots « moi ma cloche est fêlée… » Nous dit Baudelaire ET quelle llustration saisissante du spleen ! bises

    1. Merci pour tes mots, chère cloche fêlée 😉 . D’habitude, je suis ébrèché par l’humour et ça laisse passer la lumière dans le bocal mais là grosse fatigue qui crée des fuites et laisse passer l’eau. Mon médecin vient de me mettre en repos. Je vais pouvoir me reposer et écrire avec des rayons de soleil 💥
      Merci pour ton soutien. Bizhtoo

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s