Louis Aragon / Le poète a toujours raison

Vous connaissez ses textes repris par les grands de la chansons française (Montant, Ferré, Ferrat, lavilliers) mais connaissez vous cet homme? Imaginez un jeune homme incorporé comme médecin auxiliaire dans le conflit de 14-18. Il en ressort un homme traumatisé par la violence et les horreurs de la guerre. Journaliste à l’humanité et socialiste, il fera la promotion dans son journal de la paix et de son idéal humaniste mais vers la fin de sa vie, il sera désarconné par les atrocités comises par le régime stalinien. Mais c’est surtout le poète et ses textes sur l’amour et la vie que l’on retient. Un questionnement qui nous parle très profondément. Ne ratez pas ce documentaire remarquable sur ce grand homme, sa vie et sa recherche de l’amour absolu. Alan

Biographie

Louis Aragon est un écrivain français, poète, romancier, journaliste et essayiste. Après une brillante scolarité, Louis Aragon entame des études de médecine. Incorporé en 1917, en tant que brancardier, puis médecin auxiliaire, il sera profondément marqué par les horreurs et la violence du conflit ce qui ressortira constamment dans son œuvre.
C’est au front qu’il rencontre André Breton.


La guerre finie, il se consacre avec une énergie décuplée à l’écriture et publie « Feu de joie », « Mouvement perpétuel », ou encore « Anicet ou le panorama ». Il participe à la création du magazine « Littérature ». Il participe à la création du mouvement artistique Dada, puis, avec André Breton, Paul Éluard et Philippe Soupault, à la naissance du surréalisme qu’il théorise dans « Une vague de rêve ». Sa notoriété ne cesse de s’accroître notamment avec « Le Paysan de Paris ».

« Le monde à bas, je le bâtis plus beau »

Louis Aragon / Feu de joie, Au sans pareil (1919)

En 1925, Man Ray prend une photographie désormais célèbre de la poète, héritière et militante politique Nancy Cunar

En 1926, il devient l’amant de la milliardaire Nancy Cunard qui le traîne à sa suite à travers toute l’Europe durant deux ans. Il découvre qu’elle le trompe à Venise en septembre 1928 et tente alors de se suicider, épisode à l’origine d’un de ses plus célèbres poèmes : il n’aurait fallu (chanté par Ferré).

https://youtu.be/iCH7P_n7X1Y

Deux mois plus tard, il rencontre Elsa Triolet : c’est le début d’un mythe largement mis en scène par ses protagonistes.

« Le divin se recueille au fond d’une caresse« 

Louis Aragon / Le paysan de Paris (1926)

Inscrit au Parti communiste dès 1927, Aragon s’engage dans la lutte politique et rompt définitivement avec Breton et les surréalistes.

Journaliste à L’Humanité, il entame une nouvelle carrière de romancier avec le cycle romanesque « Le Monde réel » (« Les cloches de Bâle », « Les Beaux Quartiers », « Les Voyageurs de l’impériale », « Aurélien », « Les communistes »). Louis Aragon reçoit en 1936 le prix Théophraste Renaudot, pour le deuxième tome du « Monde réel », « Les beaux quartiers ».

« Je ne connais rien de rien à l’avenir, mais j’aime pour aimer et je mourrai d’amour« 

Louis Aragon / Les chroniques du bel canto (1947)

Pendant la Seconde Guerre mondiale, Aragon devient l’un des poètes de la Résistance, célébrant l’amour absolu et l’action politique. Après la guerre, il fonde le Comité national des écrivains avec Jean Paulhan. Combats politiques et publications (« Le Fou d’Elsa ») rythment la fin de sa vie. Se clamant réaliste socialiste, il prône l’avènement du communisme. En 1954, il devient membre du Comité Central du Parti Communiste. Les dénonciations des atrocités commises sous le régime stalinien et la mort de sa compagne le désarçonnent mais n’altèrent en rien son credo : assimiler l’écriture à une quête de soi.

Il meurt le 24 décembre 1982 à Paris, Louis Aragon est inhumé dans le parc du Moulin de Villeneuve, dans sa propriété de Saint-Arnoult-en-Yvelines, aux côtés d’Elsa.

L’amour, c’est d’abord sortir de soi-même.

Louis Aragon / J’abats mon jeu (1959)

« L’avenir de l’homme est la femme. Elle est la couleur de son Ame. Elle est sa rumeur et son bruit et sans Elle, il n’est qu’un blasphème »
Le Fou d’Elsa (1963)
Louis Aragon

Le poète a toujours raison
Qui voit plus haut que l’horizon
Et le futur est son royaume
Face à notre génération
Je déclare avec Aragon : La femme est l’avenir de l’homme

Entre l’ancien et le nouveau
Votre lutte à tous les niveaux
De la nôtre est indivisible
Dans les hommes qui font les lois
Si les uns chantent par ma voix
D’autres décrètent par la bible

Le poète a toujours raison
Qui détruit l’ancienne oraison
L’image d’Eve et de la pomme
Face aux vieilles malédictions
Je déclare avec Aragon
La femme est l’avenir de l’homme

Pour accoucher sans la souffrance
Pour le contrôle des naissances
Il a fallu des millénaires
Si nous sortons du moyen âge
Vos siècles d’infini servage
Pèsent encore lourd sur la terre

Le poète a toujours raison
Qui annonce la floraison
D’autres amours en son royaume
Remet à l’endroit la chanson
Et déclare avec Aragon
La femme est l’avenir de l’homme

Il faudra réapprendre à vivre
Ensemble écrire un nouveau livre
Redécouvrir tous les possibles
Chaque chose enfin partagée
Tout dans le couple va changer
D’une manière irréversible

Le poète a toujours raison
Qui voit plus haut que l’horizon
Et le futur est son royaume
Face aux autres générations
Je déclare avec Aragon
La femme est l’avenir de l’homme

Jean Ferrat – La femme est l’avenir de l’homme

https://youtu.be/XM9UXYSx8Ok

5 commentaires

  1. Merci Alan pour ce beau dossier très complet sur cet homme de lettre.
    C’est vraiment hyper intéressant, je me rends compte que je ne savais que bien peu de choses au sujet d’Aragon. Le documentaire est très bien réalisé, et m’a aussi appris bien des choses au sujet de cet homme à l’existence remarquable, et son histoire parfois bouleversante.

    Je te souhaite un bon dimanche

    Ben

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s