J’ai lu / Tous les hommes n’habitent pas le monde de la même façon / Jean-Paul Dubois / Editions de l’Olivier

Le monde est un décor ou des personnages ne vivent pas la même pièce. Dans cet univers qu’est notre vie, nous croisons des humains avec leurs qualités, leur défauts, leurs apparences qui ne correspondent pas toujours à ce qu’ils (elles) sont au plus profond d’eux (elles) mêmes. Paul Hansen, super intendant d’un immeuble à Montréal, va partager en prison avec Patrick Horton, Hells Angel, une humanité rare. A l’inverse, Edouard Sedgwick, made in nouvelle Angleterre, vient casser les liens tissés au fil de ces années dans cette petite communauté urbaine d’hommes et de femmes agées. Paul, qui existe dans la vraie vie, est un homme bon, dévoué aux autres. La rencontre avec Sedgwick, qui représente le cynisme du capitalisme moderne, va être explosive. La fin de ce livre (40 dernières pages) est très émouvante et puissante. il ne faut surtout pas la rater car elle est l’apothéose du livre. Jean-Paul Dubois, par l’intermédiaire de ces personnages, nous révèlent des réalités du monde de l’industrie, du monde des assurances ou l’humain n’a plus sa place, juste une valeur d’ajustement. Et puis il y a cette femme, Winona Mapachee, la femme de notre Paul, mi algonquine, mi irlandaise et son avion taxi Beaver. Il y a leur chienne loup , Nouk, leur merveilleuse relation à tous les trois. Il y a les parents de Paul et toute l’histoire de sa vie. Un roman d’une vie, un roman moderne qui m’a profondément ému et que je vous conseille vivement (et pas parce qu’il a eu le prix Goncourt). Bonne lecture, Alan.

2 commentaires

  1. Ah, tu l’as lu. Il m’a été offert en novembre pour mon anniv’. Il m’est très vite tombé des mains…. Je l’ai prêté, il a plu….
    Il faudra que je m’y remette. Bon peut-être pas en ce moment, je suis dans l’oeuvre d’Haruki Murakami. J’ai de quoi lire ! Et je suis trop imprégnée de cette atmosphère fantastique remplie de poésie pour adhérer à l’univers de J-P Dubois. Mais…. je le lirai un jour, je le lirai 😉
    Belle fin d’aprem’, Alan. A bientôt.

    1. Je l’avais demandé pour mon anniv;). J’ai hésité à le lire pendant les vacances mais finalement il n’y a que la ou j’arrive à me concentrer sur un bouquin. J’ai aimé même si le milieu du livre a quelques longueurs. La fin est forte !
      Harakiri muzakawazaki ;)… j’ai commencé « Au sud de la frontière, à l’ouest du soleil ». Une merveille de sensibilité, de sensualité. J’ai l’impression qu’il écrit à ma place. Salop! :X). C’est un super livre et parfait pour les vacances. En poche chez 10/18. Hav a goud day. Bizh

Répondre à Pigraï Flair Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s