Hommage à mon Pierrot

Que j’aime cet homme! Dieu aime cet homme ! Pourtant, il égratigne gentiment ses adorateurs tout puissants qui ne pratiquent pas forcément les enseignements que lui applique, à savoir la tolérance, l’amour, la compassion, la vraie bonté. Pierre aime la vie, le bon vin, les bons plats. Il a un cœur immense et sincère. Il ne pratique pas la langue de bois. Il est authentique et pratique la langue française et sa culture avec une très grande finesse. Comme moi, il ne supporte pas le racisme et en a fait un cheval de bataille littéraire. Lily est une de ses plus grandes chansons. Repris par ses amis musiciens pour ses 60 ans de carrière, ses textes prennent une nouvel dimension, la dimension de l’immortalité. Mes hommages, du fond du cœur, très cher Pierre. Je t’aime. Alan

Ma France à moi

C’est celle de 1789, une France qui se lève, celle qui conteste, qui refuse , la France qui proteste qui veut savoir, c’est la France joyeuse, curieuse et érudite, la France de Molière qui tant se battit contre l’hypocrisie, celle de La Fontaine celle de Stendhal, de Balzac, celle de Jaurès, celle de Victor Hugo et de Jules Vallès, la France de l’invention, des chercheurs, celle de Pasteur, celle de Denis Papin et de Pierre et Marie Curie, la France des lettres, celle de Chateaubriand, de Montaigne, la France de la Poésie, celle de Musset, d’Eluard, de Baudelaire, de Verlaine et celle d’ Aimé Césaire, la France qui combat tous les totalitarismes, tous les racismes, tous les intégrismes, l’obscurantisme et tout manichéisme, la France qui aime les mots, les mots doux, les mots d’amour, et aussi la liberté de dire des gros mots la France qui n’en finira jamais de détester le mot «soumission» et de choyer le mot révolte.

Oui ma France à moi c’est celle des poètes, des musiciens, celle d’Armstrong, celle de l’accordéon, celle des chansons douces, des chansons graves, des espiègles, des humoristiques, des moqueuses ou celles truffées de mots qui font rêver d’un amour que l’on n’osera jamais déclarer à celle qu’on aime.

Ma France à moi c’est celle de Picasso, de Cézanne et celle de Soulages, celle d’Ingres, celle de Rodin, la France des calembours, des «Bidochons», celle de la paillardise aussi bien que celle du «chant des partisans».

Ma France c’est celle de Daumier, celle de l’ «Assiette au beurre», du «Sapeur Camembert», celle de Chaval, celle de Cabu, de Gottlieb, de Siné, celle du «Canard», de «Fluide Glacial» et de «Charlie», drôles, insolents, libres !

Ma France, c’est aussi celle des dictées de Pivot celle de Klarsfeld et celle de Léopold Sedar Senghor, la France des «Enfants du Paradis» et des «Enfants du Veld ’hiv», celle de la mode libre, celle de la danse, des flirts et des câlins, celle de la musique douce et des rock déjantés, celle de la gourmandise, ma France à moi c’est une France capable de renvoyer dos à dos la Bible et le Coran s’il lui prend l’envie d’être athée.

Eh oui ! Ma France est une France libre, fraternelle et éternellement insoumise aux dictats de la «bienpensance».

Il n’est qu’en respectant toutes ces diversités qu’on arrive un jour à vivre la «douce France» de Trenet. Celle qui m’a toujours plu et que notre jeunesse lucide et combative fera perdurer par-delà les obscurantismes.
Figure révolutionnaire emblématique durant «La commune», le «Père Duchêne» écrivait au frontispice du journal qu’il publiait en 1793 : «La République ou la Mort !» Son journal coûtait 1 sou… mais on en avait pour son argent.

Signature de Pierre Perret

3 commentaires

  1. Moi aussi, j’aime bcp bcp.
    Il a beaucoup soutenu les gilets jaunes. Très très humains et généreux.
    Mais il va bien, notre Pierrot, rassure-moi. J’avoue que j’ai eu un peu peur ( au tout début du billet) avant de continuer ma lecture.

  2. Quelle belle chronique ! J’aime quand on célèbre ainsi nos artistes sincères, talentueux, indispensables. Surtout en ce moment où ils sont les derniers confinés ! Curieux non, cinémas, lieux de culte, cafés : ouverts. Théâtres, salles de concert : fermées. Vite ouvrez la cage aux oiseaux que la culture puisse à nouveau s’envoler, avant qu’on étouffe. Moment d’émotion fort, trop fort, quand j’ai aperçu Idir dans une des vidéos !

    1. Moi aussi j’ai été ému en voyant Idir, même humanité que notre pierrot. La culture a du sens est le sous titre de mon blog et plus que jamais la culture doit être encensée! Elle seule éveille les consciences et fait de nous de vrais êtres humains, sensibles, vivants et vraiment intelligents car critiques. Il est urgent de la défendre et particulièrement notre culture française, celle des lumières et des libertés fondamentales. Alan

Répondre à Pigraï Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s