Diva Soul & Jazz / Elisabeth Kontomanou

Cela fait longtemps que j’ai très, très envie de faire un article sur cette magicienne de la voix et de l’âme qu’est Elisabeth. Elle associe dans son métissage les tourments et musiques du monde avec une grande profondeur vocale qui m’émeut profondément. Certes, il y a la technique mais il y a cet autre chose qui vient d’elle et qui n’appartient qu’à elle et qui vous transperce par sa puissance. Ce qui m’a frappé, pour l’avoir vu à Jazz à Vannes en Bretagne, c’est sa générosité et son humanité. Je suis heureux de vous partager (avec beaucoup de retard 😉 cette merveilleuse chanteuse jazz. Bonne écoute . Alan

https://youtu.be/ZUd1QK_AV1E

Biographie

Elisabeth Kontomanou est une chanteuse de jazz française, à la fois compositrice, auteure, arrangeuse et comédienne. Née en France d’un père guinéen (Jo Maka), musicien de jazz et d’une mère grecque, elle décide de se lancer dans la musique très vite. Fan de Stevie Wonder, Maria Callas ou Carmen McRae, c’est une fois devenue choriste qu’Elisabeth qu’elle s’intéresse au jazz. En 1980, elle s’installe en Suède où elle se produit au sein du groupe R’n’B Shine.. En 1986, elle forme le quartet « Conversation » avec le pianiste Jean Yves Candela et le batteur brésilien Nene et remporte le concours du festival jazz de la Défense. Cette victoire lui ouvre le circuit des festivals de jazz. 1987 marque sa rencontre avec le pianiste Jean-Michel Pilc et la naissance d’une nouvelle équipe à laquelle se joindrons Thomas Bramerie, Pierre Dayraud et par la suite Stéphane Belmondo. L’année suivante, Michel Legrand sélectione la voix de Elisabeth Kontomanou pour chanter le rôle principal de son film musical « Masque de Lune » et l’engage également pour une série de concerts avec son big band. En 1993 sort un premier enregistrement produit par EMP, suivi d’une tournée en France, Afrique du Nord et Pays de l’Est. Depuis 1995 Elisabeth Kontomanou vit aux Etats-Unis où elle a enregistré ‘Embrace’ en sextet et ‘Incantation’ en duo avec Jean-Michel Pilc. Elle est une des très rares vocalistes à jouer en tant que side-woman. Elisabeth a  collaboré avec de nombreux musiciens européens et anglo-saxons dont Leon Parker, Jacques Schwartz-Bart, John Scofield ou encore Richard Bona.

Depuis le début des années 2000, elle publie également des albums solo. L’audacieux et grave ‘Midnight Sun’ (2004) est suivi de ‘Waitin’ for Spring’. Femme de scène, Elisabeth Kontomanou monte sur les planches dans ‘Rag Time’, un musical off Broadway en 2003. La Victoire de la musique en 2006 vient récompenser une diva soul et jazz de talent qui surprend à nouveau en 2007 avec le disque ‘Back to my Groove’.

https://youtu.be/nNG5P0vYjRg

Elle a travaillé avec des musiciens venus de tous horizons dont Michel Legrand, Mike Stern, John Scofield, Alain Jean-Marie, Jean-Michel Pilc, Daryl Hall, Franck Amsallem, Toots Thielemans, Richard Bona, Stéphane Belmondo, Jacques Schwarz-Bart ou encore Leon Parker.

https://youtu.be/2dYpx881Z6k

2 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s