Poésie / Tu n’es pas un jouet / Alan Mabden

Pourquoi les hommes courent
Ils veulent aller très vite
Pour devenir des élites
Des dieux pour toujours
Atteindre la vitesse de la lumière
Mais dis moi pour quoi faire ? 
Pourquoi font ils la guerre ?
Aux arbres, aux animaux
A leurs semblables
A leurs enfants si adorables
A nos plus beaux idéaux
Pourquoi chez certains hommes
Cette volonté de toute puissance ?
Est-ce inscrit dans leur naissance ?
Pourquoi vouloir être le plus beau ?
Plus fort que son prochain
Est-ce intelligent de jouer solo ?
Peut être que gamins
A force de glorifier des héros
Dans les magazines, les journaux
A force de s'amuser avec des guerriers
En plastique formaté
A force de jouer avec des poupées
En plastique moulé
Fabriqués par des industriels
De la télé virtuelle
Ils ont transformé le réel
En irrationnel
As-tu compris que ce sont les mêmes
Qui te vendent ton arme en plastique
Et la vraie mitraillette tyrannique
Qui vont faire de toi un soldat en chair
Qui va tuer des mamans, des enfants
Comprends tu que tout ça va de pair
Que leur modèle c’est la guerre
Que leur terrain de jeu mortuaire
Fait de territoires, de frontières
De dictatures, de tyrannies
N'est pas l'harmonie
Que la terre n’est pas un jeu de massacre
Nous sommes la pour arrêter ce simulacre
Pour enseigner à nos enfants
Que l'on ne veut plus de héros
De gonflettes, d'héroïnes
Qu'ils n'y a plus de zéro
Des bons et des salauds
De trop belles, de Queen
Des élites et des crapauds
Il n'y a qu'une seule terre
Qui ne veut plus de militaires
De tortionnaires de la nature
Qui ne veut plus de petits chimistes
D'apprentis sorciers empiristes
De testeurs de la démesure

Chaque enfant est un rêveur
Aspire à un monde meilleur
Mais il n'y a plus de leader
D'être « supérieur », de suiveurs
Nous formons un groupe
Élaborons ensemble
Cherchons ensemble
Croisons nos enquêtes
Discutons nos découvertes
Pour le bien commun
Pour le bonheur de chacun
Plus de grands ou de petits
De maigres, de gros
De laids, de beaux
De belles, de pas jolies
De jeunes et de vieux
De meneurs, de morveux
De ceux qui amassent toutes les billes
Qui tirent sur les cheveux des filles

Nous les enfants de cette terre
Nous avons tout à refaire
Nous ne sommes pas des jouets
Nous ne sommes pas leurs sujets
Notre jeu est l'entraide
Pas cette compétition laide
Notre enjeu est la planète
Faire de la vie une fête
Respecter le vivant
Faire de l'harmonie
Le jeu de la vie

©Alan Mabden / Tous droits réservés / Jeudi 26 Mars 2020

2 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s