Jacob Collier / Pianiste et chanteur givré !

En ces temps difficiles, ce type me fait un bien fou car il est…fou… De piano, de voix, d’instruments, d’arrangements, de styles variés. C’est un vrai dingue et j’adore ça. Sa façon de jouer au piano, de communiquer avec le public, son énergie et sa créativité, un régal!!!!!!


Biographie

Par © CM/Qobuz

L’adolescence à peine terminée, Jacob Collier se retrouvait déjà propulsé sur les scènes des grands festivals de jazz. Né en 1994, le Londonien est entouré de sonorités diverses dès le berceau puisque sa mère est violoniste et professeur de musique. Lui qui fait partie de la génération Internet a su exploiter les trésors de la toile pour se faire connaître. C’est dans une petite pièce, entouré d’instruments, qu’il monte des vidéos où on peut le voir jouer sur toutes les pistes de ses morceaux. Il impressionne par sa versatilité et son talent ne fait aucun doute. Le jazz fusion, mêlé à des parties vocales, du classique, du trip-hop, de la soul, est son territoire et il est capable de reprendre de grands classiques : Stevie Wonder…

Repéré par le producteur Quincy Jones, qui le chapote ensuite, le jeune prodige est bien entouré et s’ouvre une voie royale vers le succès. Le titre de son album, In My Room, colle parfaitement à l’esprit du musicien. Et dans sa chambre (par ailleurs un clin d’œil aux Beach Boys dont il revisite la chanson du même nom), force est de constater qu’il s’en passe des choses musicales. Doté d’une voix assez élastique, Jason Collier construit son univers autour de valeurs soul solides (difficile de ne pas penser à Stevie Wonder, Bobby McFerrin ou Ed Motta). On se laisse hypnotiser par sa maîtrise du rythme, de l’improvisation et des harmonies. Une vraie révélation.

Deux ans plus tard avec Djesse Vol.1 qu’il a enregistré avec le Metropole Orkest dirigé par Jules Buckley, Collier dévoile une nouvelle facette de sa virtuosité et de sa créativité sans œillère. Pour ce projet dont il signe les compositions et les arrangements, il s’éloigne clairement du jazz pour embrasser un peu tous les styles. Pop, gospel, comédie musicale, world, soul, la liste est sans fin. Sa musique symphonique et on ne peut plus mélodieuse est portée par les voix des ensembles Take 6 et Voces8, de la soul sister Laura Mvula, du Marocain Hamid El Kasri et même de sa mère, Suzie Collier ! Dans ce patchwork à 360°, Jacob Collier reprend même Every Little Thing She Does Is Magic de Police et All Night Long de Lionel Richie, histoire de rendre son voyage encore plus fou.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s