Slam / Grand frère / Alan Mabden

Un texte sur ce que m’inspire la télévision et je me permets un lien entre le grand frère qui regarde et le big brother qui manipule

Grand frère

Plateau stérilisé
Journalistes aseptisés
Animateurs puérils
Apérophiles
Pensée unique
Télé crochet décrocher
De la publicité
Nouveau crossover
Parfum de lover
Lipstic et fardages
Photoshopping
E-motioning
Carte bancaire
Système planétaire
Nations alliées, aliénations
Défiscalisation
Paradis accumulation
Devises de vices
Jusqu’où ?
Jusqu’au cou
Dans la merde
Tends moi une main
Pour me sortir de là
Pour comprendre
La guerre
Cette machine
A sous
A vos souhaits !
Arrêter
De consommer
Détritus Cumulus
Émoi et moi
Zorro déchet
Qu’est ce que je fais là ?
Quelle est ma voie ?
Zéro rejet
Oui mais quoi
Je dois quoi
A qui pourquoi
C’est comme ça
Depuis longtemps ?
Pourquoi on ne changerai pas ?
Cette machine à 10 francs
Ce casino à usines
De grand papa
Ces robots performants
Qui usinent nos tourments
Taraudent notre rythme
Fissurent notre nature
Qu’on nous vend comme branchés
Sur quoi tu peux me dire ?
Sur consommation
Sur aliénation
Pour te détruire
Ton cerveau disponible
Tel une cible
Par moments
Électro encéphalogramme plat
Comme cet écran devant toi
C’est juste un faux miroir
Qui te fait croire
Que t’es le plus beau
La plus belle du château
Le king, le héros
Si t’as la grosse auto
Le bon numéro
Ouais mon fréro
T’as la tête de toto
Qu’a perdu au loto
Sort faire un tour dehors
Quitte la ville et ses trésors
Avant d’être complètement mort
Tu n’as pas tord
Quand tu crois
Que ta vie n’est pas là
Dans cet urbain
Dans ce turbin
Dans cette cage à larbins
Tu n’est pas un âne
Devant une carotte
Avec tes potes
Relève toi mon frère
Tu n’est pas ce big brother
Tu es tout le contraire
Réfléchis à ce que tu peux faire
Sort de la cité
Ou tu t’es fait « Niker »
Uniformisé
Perdu ton identité
Dehors
Le monde est grand
N’attends que toi
Avec tes dix doigts
Avec ta voix
Mon frère
Mon poteau
Je pense à toi
A ta vraie valeur
Pas celle des menteurs
Je crois en toi
Bouges de là
Sors du cadre à Led
Imagine, oui imagine
Rêve tu as le droit
Même si c’est raide
De faire tes choix
Trouver ta loi
De l’intérieur
Il n’y a pas de supérieurs
Tu as ta propre grandeur
Ton amour propre
Ton fort intérieur
C’est ton heure
Grand frère
Et toi aussi
Grande sœur

©Alan Mabden / mercredi 15 Janvier 2020 / Tous droits réservés

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s