Il faut que j’achète…

…Un cadeau. Il faut ? Oui, il faut que je mette un truc au pied du sapin. Parce que…

J’avoue que je sais plus, je vois plus. Saturation, gavage, grève des cadeaux, zone, amas, Amazon… Raisonne! Plus envie d’aller en magasin voir la Énième guirlande de Nono avec son p’tit manteau, avec sa p’tite auto dans le manège à toto. Je suis comme ma planète, gavé, obligé de succomber.

Ben non, moi cette année, j’ai envie d’autre chose, de regarder les gens dans les yeux, voir leur guirlande intérieure briller et leur donner la pêche si ça va pas, leur donner de l’espoir, des perspectives, les faire rire, PTDR. Ya des trucs qui s’achètent pas, mais vraiment pas. Ça s’appelle une relation humaine, une belle rencontre, une flamme dans le regard, un désir intense, une caresse, un baiser tendre, serrer un être cher dans ses bras, réconforter un(e) ami(e), le (la) voir renaître, repartir après avoir vidé son sac plein de larmes. Ça empêche pas d’offrir des cadeaux ! Ben oui, mais pourquoi à Nono ? Pourquoi pas n’importe quand dans l’année, quand la personne s’y attends vraiment pas et que c’est vraiment choisi, attentionné ?

Et les enfants, t’as pensé aux enfants ! Eux easy croient à Papa Nono ! Eux sont innocents avec des pétards dans les yeux, des mistrals gagnants ! Tout ça les fait rêver et plus tard ça leur fera des souvenirs… Allez, je suis OK mais à une condition : les faire vraiment rêver, les faire participer. Décorer la maison en mode DIY. Leur donner des ciseaux, des crayons, les laisser trouver des trucs de dingue pour la déco. Sortir dehors sur les épaules de maman, de papa, sentir le frais, le froid, la barbe à papa, la fraise tagada tsoin tsoin, le vin chaud (pour les parents… ;), voir les lumières de nono car c’est jojo et puis rentrer boire un chocolat chaud, un vrai qui a du goût, pas du Neskouac.

Et la, offrir le cadeau, celui qui fait pleurer de joie, le truc auquel on s’attend pas avec dans le regard la flamme du bonheur, de l’amour reçu, le plus important, le vrai cadeau, celui de l’harmonie, de la paix, de l’entente, de l’union.

Allez, je vous souhaite à tous et à toutes un bonono plein de bonheur, un vrai nono, un vrai de vrai, avec du sens et des sens.

Pigraï forever,

Mardi 10 Décembre 2019

6 commentaires

  1. Merci pour ce bel article, écrit avec beaucoup d’humour.
    Je suis un peu comme vous, il y a longtemps que j’ai saturé du côté commercial, et hyper-consumériste de Noël. Toutes ces loupiotes de partout, et l’insupportable intégrale de Tino Rossi, me donnent l’impression d’être dans une fête foraine de mauvais goût.
    N’ayant pas d’enfants, et vivant loin de ma famille, j’ai la chance d’échapper à tous ce stress, et ces codes de noël, auxquels je n’ai d’ailleurs jamais rien compris.
    Moi qui aime la simplicité, et qui préfère voir pousser les arbres à leur place, en forêt, cette période est un peu pénible pour moi. Du coup, j’évite encore plus que d’habitude les sorties en ville, les sapins mourants, et les gangs de père Noël en plastoc accrochés aux façades.
    Je comprend toutefois l’importance de na pas priver les enfants de ce moment de joie, mais faut-il pour autant les gâter?
    Quant aux adultes, ainsi que vous le soulignez, je préfère avoir une attention pour eux à un autre moment de l’année, à une occasion particulière, où la personne ne s’y attend pas forcément, que de me sentir obliger d’offrir quelque chose parce que c’est Noël.
    Pour moi, à moins d’être un enfant, où un chrétien pratiquant, il n’y a rien à fêter ce jour-là.
    Noël est devenue la fête du matériel, et du consumérisme à l’américaine, beaucoup d’enfants, et même d’adultes, ignorent complètement d’ailleurs l’origine religieuse de cette fête.
    Noël=bouffe et cadeaux, voilà malheureusement l’idée générale.
    C’est bien triste.
    Bien cordialement

    Benjamin

    1. Merci Benjamin pour votre réponse qui est presque un article 😉 . J’aime quand même l’esprit de cette fête et la féerie qu’elle amène particulièrement grâce aux lumières qui effacent la grisaille de la fin d’automne . Cela permet aussi à beaucoup de gens de recréer du lien en famille car les gens sont dispersée géographiquement. Pour le reste, C’est devenu du nimportnawak 🎅. Voir https://wp.me/pamPgB-1EF

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s