Corine Sombrun / Une expérience chamanique au service des neurosciences

L’histoire vraie de Corine Sombrun est à l’origine du film « Un monde plus grand ». Elle travaille actuellement avec des chercheurs en neurosciences sur des applications thérapeutiques liés à ce potentiel appelé « transe cognitive ».

Bio

Corine Sombrun passe son enfance en Afrique à Ouagadougou (Burkina Faso). De retour en France, elle se consacre à des études de Musicologie, piano et composition.

En 1999, elle s’installe à Londres, où elle travaille comme compositrice et fait des reportages pour BBC World Service, dans le cadre d’un programme sur les religions.

L’un de ces reportages la conduit en 2001 en Mongolie, où le chamane Balgir lui annonce qu’elle est chamane. Elle suivra pendant plusieurs années un enseignement spécifique à la frontière de la Sibérie avec une chamane de l’ethnie des Tsaatans.

Grâce à son expérience dans la pratique de la transe et à sa capacité à l’induire par la seule volonté, elle collabore depuis 2006 avec des chercheurs dans le but de comprendre les mécanismes cérébraux liés aux états de transe. Ces recherches sont à l’origine de la première publication scientifique sur la transe chamanique mongole : Flor-Henry et al. 2017.

En 2015 elle collabore à un programme de recherche dont le but est de permettre à chacun d’induire une transe par la seule volonté. Testé sur plus de 500 volontaires, ce programme a permis à 85% d’entre eux de vivre un état de transe, démontrant qu’il n’est pas un don réservé aux seuls chamans, mais bien une capacité de tout cerveau humain.

Ces résultats ont initié de nouveaux protocoles de recherches, notamment au CHU de Liège sous la direction de Steven Laureys et la création du TranceScience Research Institute, un réseau international de chercheurs investis dans l’étude des mécanismes et des applications thérapeutiques liés à ce potentiel, désormais appelé « Transe cognitve ».

Parallèlement à ces recherches, Corine Sombrun donne des conférences, est intervenant HEC Executive Education et collabore avec des artistes parmi lesquels Dominique Gonzales-Foerster (Endodrome, présenté à la Biennale de Venise 2019).

Elle est également l’auteur de nombreux livres, traduits en plusieurs langues, dont Mon initiation chez les chamanes (Albin Michel 2004) adapté au cinéma par Fabienne Berthaud (Un Monde plus Grand /Haut et Court et 3X7 Productions), Les esprits de la steppe (Albin Michel 2012), Sur les pas de Geronimo, avec Harlyn Geronimo (Albin Michel 2008, Skyhorse publishing 2014) et Sauver la Planète, le message d’un chef indien d’Amazonie, avec Almir Narayamoga Surui (Albin Michel 2015, Schaffner Press 2018) récompensé par le Independant Publisher Book Award for Environment/Ecology.

Son site : https://www.corinesombrun.com/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s