Roger Hodgson / Man of vision

« Sa voix immédiatement reconnaissable et ses accords vibrants sont si parfaits que vous y entendrez, et la vraie gentillesse et la personnalité de Hodgson, qui se propagent par ondes, de la scène vers le public. Durant ses concerts, Roger Hodgson partage souvent avec le public la façon dont ses chansons ont été écrites. Il se connecte profondément avec les fans, d’une manière telle que seules quelques stars de sa stature peuvent le faire. » (magazine Subba-Cultcha)

Roger Hodgson est reconnu comme l’un des plus doués auteur, compositeur de notre temps. Comme voix et compositeur légendaire de Supertramp il nous a donné : “Give a Little Bit”, “The Logical Song”, “Dreamer”, “Take the Long Way Home”, “Breakfast In America”, “It’s Raining Again”, “School”, et “Fools Overture” et bien d’autres qui sont devenus les chansons de notre vie. Son signe particulier d’écrire de magnifiques et introspectives paroles et des mélodies qui résonnent en nous, lui permet de trouver le chemin des cœurs et des esprits des cultures autour du Monde. Ses chansons intemporelles ont traversés les années et donnés à Roger et Supertramp un public fidèle dans le Monde entier.

Supertramp n’existe plus mais Roger le troubadour, l’âme indestructible du groupe continu son chemin. La tournée mondiale de Roger Hodgson s’est poursuivie en 2017 avec des concerts au Brésil, en Argentine, en Uruguay, en Irlande, en Angleterre, aux Pays-Bas, en France, en Suisse, en Allemagne, en Belgique, en Espagne, en Italie, au Luxembourg, aux États-Unis et au Canada. Roger Hodgson tourne ensuite avec Night of the Proms pour 17 représentations en Allemagne et au Luxembourg.

Child Of Vision
(Enfant qui voit loin)

Who do you think you’re foolin’ ?
Qui crois-tu tromper ?
And you say you’re havin’ fun,
Tu dis que tu t’amuses,
But you’re busy going nowhere,
Mais tu n’es occupé qu’à aller nulle part,
Just lying in the sun.
Juste à t’étendre au soleil.
And you tried to be a hero,
Tu as essayé d’être un héros,
And commit the perfect crime
Et commettre le crime parfait;
But the dollar got you dancing
Mais le dollar t’a fait danser
And you’re running out of time.
Et tu manques de temps.

You’re messin’ up the water
Tu gâches l’eau
You’re rolling in the wine
Tu fais tourner le vin
You’re poisoning your body
Tu empoisonnes ton corps
You’re poisoning your mind
Tu empoisonnes ton esprit
You gave me coca-cola
Tu m’as donné du Coca-cola
You said it tasted good
Tu as dit que c’était bon
You watch the television
Tu regardes la télé
And it tell you that you should.
Elle te dit ce que tu devrais faire.


How can you live in this way ?
Comment peux-tu vivre comme ça ?
(Why do you think it’s so strange ? )
(Pourquoi penses-tu que c’est si étrange ? )
You must have something to say !
Tu dois avoir quelque chose à dire !
(Oh Tell me why should I change ? )
(Oh dis-moi pourquoi devrais-je changer ? )
There must be more than this life;
Il doit y avoir plus que cette vie;
It’s time we did something right.
Il est temps que nous fassions quelque chose de bien.

Child of Vision, won’t you listen ?
Enfant qui voit loin, n’écouteras-tu pas ?
Find yourself a new ambition.
Trouve-toi une nouvelle ambition

I’ve heard it all before,
J’ai déjà entendu tout ça
You’re saying nothing new;
Tu ne dis rien de nouveau
I thought I saw a rainbow,
Je croyais avoir vu un arc-en-ciel
But I guess it wasn’t true.
Mais je devine que ce n’était pas ça
You cannot make me listen,
Tu ne peux pas me faire écouter
And I cannot make you hear.
Et je ne peux pas te faire entendre
So you find your way to heaven,
Tu trouves donc ta voie pour le paradis,
And I’ll meet you when you’re there.
Et je te verrai quand t’y seras.

How can you live in this way ?
Comment peux-tu vivre comme ça ?
(Why do you think it’s so strange ? )
(Pourquoi penses-tu que c’est si étrange ? )
You must have something to say !
Tu dois avoir quelque chose à dire !
(Oh Tell me why should I change ? )
(Oh dis-moi pourquoi devrais-je changer ? )
We have no reason to fight,
Nous n’avons pas de raison de nous battre,
’cause we both know that we’re right.
Car on sait tous les deux qu’on a raison.

Child of Vision, won’t you listen ?
Enfant qui voit loin, n’écouteras-tu pas ?
Find yourself a new ambition.
Trouve-toi une nouvelle ambition.


Né à Portsmouth en Grande Bretagne, Roger passa une grande partie de sa jeunesse en pension, où sa guitare devint sa meilleure Amie. Autodidacte en musique, il commença à écrire des chansons à l’âge de douze ans, touchant aussi le piano, la basse, la batterie et même le violoncelle. C’est peu de temps après sa dernière année de collège, qu’il enregistra son premier disque en studio (“Mr. Boyd”) avec au piano, un certain Reg Dwight, connu plus tard sous le nom de : Elton John.

C’est à cette époque que Roger rencontra Rick Davies et que le noyau de Supertramp est né. Leur première collaboration attira l’attention de la compagnie de disques A&M Records et que leur premier album “Supertramp” fut réalisé en 1969. Roger avait 19 ans.Peu de temps après cela Roger et Rick commencèrent à écrire séparément, comme Lennon/McCartney ils continuèrent de co-signer toutes les chansons de Supertramp.

Crime of the century / Supertramp / 1974

Le groupe enregistre son projet au Trident Studios de Londres, et sort en 1974 Crime of the Century, qui marque le début du succès du groupe, tant au niveau des critiques qu’au niveau commercial. Bien qu’ils écrivent et composent séparément, toutes les chansons sont créditées « Davies/Hodgson », les deux auteurs voulant associer leurs noms à la manière de « Lennon/McCartney ».

L’album se veut conceptuel et les thèmes abordés sont, dans l’ensemble, assez sombres et ironiques. Crime of the Century traite de l’aliénation physique et mentale, en opposant à la fois tout ce qui tient de la norme, du cadre (le système scolaire et l’éducation avec School, Bloody Well Right) ; du repli sur soi et de la folie (Hide in Your Shell, Asylum) ; ou encore de la rêverie et de l’errance (Dreamer, Rudy). Au fur et à mesure que s’égrènent les chansons se posent ces deux questions : « où se trouve la frontière entre raison et folie ? » et « qui décide de cette frontière : eux ou moi » ? La pochette de l’album représente les barreaux de la fenêtre d’une cellule de prison, à laquelle s’accrochent deux mains, flottant dans l’espace.

Cet album devient disque d’or au début de l’année 1975. Il se classe premier au Royaume-Uni, où le single Dreamer entre au Top 10. La face B, Bloody Well Right, monte en au Top 40 des États-Unis, où l’album devient disque d’or la même année. Siebenberg pense que le groupe a atteint un sommet artistique avec ce troisième album, mais leurs plus grands succès commerciaux viendront plus tard. Les morceaux les plus connus de cet album sont Dreamer ( au hit-parade britannique), Crime of the Century, Bloody Well Right (ces deux titres sont classés au Royaume-Uni) et School.

School (Ecole)

I can see you the morning when you go to school,
Je peux te voir le matin quand tu vas à l’école,
Don’t forget your books, you know you’ve got to learn the golden rule
N’oublies pas tes livres, tu sais tu dois apprendre la règle d’or
Teacher tells you stop your play and get on with your work
Le prof te dit d’arrêter ton jeu et de te mettre au travail
And be like Johnnie-too-good, well don’t you know he never shirks
Et devenir comme le si-remarquable Johnny, eh bien ne sais-tu pas qu’il n’y a jamais échappé
– he’s coming alone !
– il vient avec nous !


After school is over you’re playing in the park
Après l’école, c’en est trop, tu joues dans le parc
Don’t be out to late, don’t let it get too dark
Ne reste pas dehors trop longtemps, n’attend pas la nuit
They tell you not to hang around and learn what life’s about
Ils te disent de ne pas traîner dans les rues et d’apprendre ce qu’est la vie
And grow up just like them – won’t let you work it out
Et de devenir juste comme eux – ils ne te laisseront pas choisir ta voie
– and you’re full of doubt !
– et tu es totalement désorienté !

Don’t do this and don’t do that
Ne fais pas ci et ne fais pas ça
What are they triying to do ?
Qu’est-ce qu’ils essayent de faire ?
– make a good boy of you
– de faire de toi un bon garcon
Don’t they know where it’s at ?
N’en savent-ils les conséquences ?
Don’t criticise, they’re old and wise
Ne critique pas, ils sont vieux et sages
Do as they tell to you
Est-ce qu’ils te racontent des choses du genre
Don’t want the devil to
Qu’ils ne veulent pas
Come and put out your eyes
Que le diable soit en toi

Maybe I’m mistaken expecting to you fight
Peut-être que j’ai fais une erreur en vous attendant pour me battre
Or maybe I’m just crazy, I don’t know wrong from right
Ou peut-être suis-je fou, je ne sais pas ce qui est vrai
But while I am still living I’ve just got this to say
Mais pendant que je suis encore en vie, j’ai juste quelque chose a dire
It’s always up to you if you want to be that
C’est toujours a vous de décider si vous voulez être ca
Want to see that
Voir ça
Want to see it that way
Voir ça de cette facon
– you’re comin’ along !
– venez avec nous !

Grand moment de partage musical Hodgson/ M aux arènes de Nimes /France

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s