Folk/Blues/Country / JJ CALE

En 2013, JJ Cale nous quittait à l’âge 74 ans. Son épouse et guitariste, Christine Lakeland, s’est plongée dans le catalogue de chansons, enregistrées en studio ou à la maison par le chanteur guitariste et sort aujourd’hui l’album Stay Around. Un album posthume, 100 % inédit et sur lequel on retrouve le folk bucolique de JJ Cale.

Une musique qui oscille entre country, blues ou encore rock, un jeu de guitare qui se démarque par sa décontraction… C’est le style de J.J.Cale.

Un musicien qui a toujours fait montre de simplicité, n’hésitant pas à jouer seul au fond d’un bar « paumé », accompagné seulement de sa guitare.

L’auteur des succès « Crazy Mama » ou encore de « After midnight », n’en a pourtant pas moins inspiré les plus grands : Santana , Eric Clapton ou encore Lynyrd Skynyrd .

« Stay Around » le nouvel album de JJ CAle

Biographie de Jj Cale

« John W. Cale dit J.J. Cale est né en 1938 à Tusla, en Oklahoma.
Dès l’âge de 17 ans il commence à jouer dans les quelques clubs locaux, et monte bientôt son premier groupe, Johnny Cale and the Valentines. Il y rencontre Leon Russell, avec qui il joue. Ce dernier lui conseille, vu le peu de succès rencontré, d’aller à Los Angeles avec lui. Il y a donc fait un séjour de 1964 à 1969, où il travailla comme musicien de studio, ingénieur du son et accompagnateur de groupes. Il y a notamment produit quelques singles, dont une certaine face B qui s’appelait After Midnight. Il a même, avec un groupe appelé The Leathercoated Minds, produit un album de covers psychédéliques en 1967, A Trip Down the Sunset Strip, qualifié par Cale lui-même de « terrible » en V.O. De retour, il vit en jouant de la guitare. La découverte par Clapton de After Midnight le lance dans une carrière de songwriter et il s’installe à Nashville, où il enregistre son premier album, Naturally. L’album, contenant une nouvelle version de After Midnight, est sorti par le label Shelter dont Leon Russell est co-propriétaire. Il s’est encore déplacé en Californie en 1980, puis s’y est finalement installé et habite depuis 1994 à Orange County. Il produit régulièrement des albums, et fait de très rares apparitions chez d’autres musiciens (Paul Simon, pour The Rythm of the Saints, en 1990).

En 2006, Eric Clapton, un de ses vieux admirateurs, enregistre un album avec lui, The Road To Escondido. Cet album a remporté le Grammy Award du meilleur album de blues contemporain en 2008.

Finalement, il préfère composer que jouer: il dit jouer de la guitare pour le fun et composer pour vivre. D’ailleurs ses compositions lui permettent aujourd’hui de vivre confortablement. Il se passe ainsi très bien du show business, et c’est parfait pour lui.

Auteur-compositeur, musicien, producteur, il sait mêler harmonieusement tradition et modernité technologique, tout en conservant sa marque personnelle. Ses chansons sont de styles variés, aussi bien country, rock, jazz, blues, et ses paroles sont tantôt graves et tristes, tantôt ironiques et pleines d’humour. Il sait parler aussi bien de sujets comme la drogue, les problèmes de société, que des femmes et de la vie de musicien. Il ne se considère pas comme un artiste du show business, mais juste comme quelqu’un qui écrit des chansons, un compositeur. Il préfère laisser à d’autre le travail de faire les tournées, la scène… Tout ce qu’il aime c’est rester chez lui à bricoler ses chansons. Il reconnaît volontiers qu’il fait toujours un peu la même chose, mais dit que chaque fois qu’il essaie de faire quelque chose de différent, le résultat est toujours dans le même style. Il préfère alors que ce soit d’autres qui améliorent ses chansons car dit-il, les siennes sont très « raw ». En général il écrit la musique d’abord, puis rajoute les mots ensuite. Il est cependant incapable de faire quelque chose sur commande; il essaie toujours d’être spontané.

Ce qui fait son style particulier, ce son laid-back se retrouve partout, depuis son premier album en 1972, jusqu’au dernier en 1996. Son jeu de guitare y est pour beaucoup, ainsi que sa manière d’utiliser des synthétiseurs, dès Naturally, le premier album; un des premiers enregistrements à utiliser une battterie électronique (Crazy Mama…). Il s’est toujours baladé avec un studio portable (il vivait dans un trailer-home) et possède maintenant une petite installation digitale. En moyenne, un album est pour moitié enregistré avec des musiciens et un studio, et le reste at home. Pour Closer to You, la plupart des chansons ont été écrites en un jour pendant qu’il essayait sa nouvelle guitare. Il a enregistré les maquettes chez un ami, puis a loué le studio Capitol à Hollywood pour deux jours, où il a enregistré les vocaux en live. Enfin il a ramené le résultat chez lui pour le travailler et rajouter quelques chansons. Il s’est parfois contenté de sortir une chanson enregistrée avec un magnétophone à cassette près de sa porte de derrière! (Okie)

Ce mélange de country, rock, jazz et blues est connu comme le Tulsa Sound. Avec Leon Russel, il a donné à J.J. Cale une renommée d’artiste typiquement américain, traditionnel et innovateur à la fois. D’après J.J. Cale lui-même, ce style vient du fait qu’il n’arrivait pas à imiter exactement les gens qu’il écoutait, comme Chuck Berry, Scotty Moore, Billy Butler, Clarence Gatemouth Brown, Wes Paul, ou encore Chet Atkins. Et à partir de là il s’est construit sa manière de jouer. Il peut enregistrer une chanson en mettant le magnétophone en route et en jouant, ou bien en utilisant des musiciens, un studio, et travailler le son électroniquement après.

Son matériel: pendant longtemps il a utilisé une guitare acoustique Harmony, un modèle très commun. Le succès venant il a pu se payer une Stratocaster, des Les Paul et 353. Pour les concerts il utilise des Ovations, et a récemment pris des Martin Custom. Il a également une Byrdland et une Gibson L-5 de 1979. Il bricole des guitares acoutiques en leur rajoutant des micros, et s’est même essayé à en construire une entièrement. « 

(Source – jjcale.org)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s